Le président Wade prêt à tout faire pour contribuer à régler le problème du Darfour +++ Envoyé spécial : Aboubacar Demba Cissokho +++

Présidence de la République

Khartoum, 4 août (APS) - Le chef de l'Etat, maître Abdoulaye Wade s'adressant vendredi à Khartoum à son homologue Omar Hassan El Béchir, s'est engagé à tout faire pour aider à la résolution du problème du Darfour afin de permettre aux populations de cette région soudanaise de vivre en paix. Je suis disposé à œuvrer avec vous pour un retour définitif de la paix au Darfour dans le respect de l'intégrité du territoire soudanais. Je ferai tout pour contribuer à trouver une solution au problème que vivent les populations du Darfour, a notamment déclaré le président Wade, lors d'un entretien avec son hôte élargi aux délégations sénégalaise et soudanaise. Peu avant son arrivée à Khartoum, vendredi après-midi pour une visite officielle de quatre jours, le président Abdoulaye Wade avait confié à la presse qui l'accompagne qu'il effectue une mission destinée à à convaincre les deux mouvements rebelles du Darfour à rejoindre le processus de l'accord-cadre d'Abuja. Si je peux convaincre les dissidents à rejoindre l'accord-cadre d'Abuja, ce sera déjà bien, avait-il ajouté. Deux mouvements rebelles dissidents ont refusé de signer l'accord-cadre entre le gouvernement du Soudan et la rébellion. Cet accord pose le problème du partage du pouvoir avec les autorités en place, a expliqué le président Wade. Deux hypothèses de sortie de crise sont émises par cet accord : le maintien de la division actuelle du Darfour ou bien la mise en place d'une autonomie régionale. Il s'agit, dans ce cas, de faire en sorte que le pouvoir fédéral soudanais partage les institutions et les richesses avec les trois régions du Darfour. Une mission de paix de l'Union africaine (UA), composée de 6.171 soldats, dont 383 Sénégalais et 1.580 policiers, est actuellement présente au Darfour. ADC/CTN