Plus de 1000 personnes marchent contre les bombardements israéliens

Présidence de la République

Dakar, 20 juil (APS) - Une foule estimée à un peu plus d'un millier de personnes et composée majoritairement de Libanais, a manifesté jeudi devant les grilles de la Radiodiffusion et télévision du Sénégal (RTS) contre les bombardements israéliens au Liban, a constaté un reporter de l'APS. Massée devant et aux alentours du siège de la RTS, la foule qui arborait des tee-shirts et des drapeaux libanais, criait sa haine de l'Etat hébreu avec des slogans du genre Israël assassin!. Dalal El Alir, visiblement très en colère parle d'un véritable massacre sur le peuple libanais. Je ne veux pas qu'on me parle de guerre, c'est un véritable massacre qui se passe là-bas, dit-elle, rappelant que mon frère et son épouse enceinte de trois mois sont coincés au Liban sans électricité, ni nourriture'. Chaque fois qu'elle appelle, je m'entends répondre par : nous sommes vivants pour le moment, a-t-elle ajouté. A ce sujet, le ministre sénégalais de l'Agriculture, de l'Hydraulique rurale et de la Sécurité alimentaire, Farba Senghor a dit que la France appuiera le Sénégal pour l'évacuation des Sénégalais d'origine libanaise. D'autres hommes politiques sénégalais ont assisté à la manifestation à l'image du député Amath Dansokho et d'Abdoulaye Wilane, membre du bureau politique du Parti socialiste (PS, opposition). Le parlementaire Amath Dansokho qui est par ailleurs, secrétaire général du Parti de l'indépendance et du travail (PIT, opposition) accuse les Etats-Unis d'Amérique d'être derrière cette arrogance israélienne. Ils sont forts mais la conscience des peuples est plus forte qu'eux, a-t-il ajouté. De son côté, Abdoulaye Wilane du PS dénonce le silence coupable de toutes les autorités comme du reste le secrétaire général de l'Institut Mozdahir International, Alioune Badiane. Je suis là pour marquer ma solidarité avec les frères du Liban et de la Palestine et condamner de toutes mes forces l'agression israélienne soutenue par les grandes puissances les Etats-Unis en tête et le silence coupable de la communauté internationale surtout de la ligue arabe, a-t-il précisé. Plusieurs autres personnalités ont pris part à cette manifestation, dont le président de l'Agence nationale de l'Organisation de la Conférence islamique (ANOCI), Karim Wade. MM/SD