Vivement inquiète, l'OIF appelle au cessez-le-feu et à la paix

Présidence de la République

Dakar, 17 juil (APS) - L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a fait part de sa vive inquiétude devant l'aggravation de la situation au Liban et au Proche-Orient tout en appelant toutes les parties concernées à cesser tout recours aux armes et à œuvrer pour un retour de la paix. Selon un communiqué remis lundi à l'APS, l'OIF exprime sa plus vive inquiétude face à l'aggravation de la situation au Liban et au Proche-Orient, et à la dangereuse escalade militaire dont les effets destructeurs en particulier en ce qui concerne les victimes civiles et les infrastructures non-militaires sont inacceptables. Tout en notant avec intérêt les prises de position et les réactions de la communauté internationale qui appelle à un cessez-le-feu immédiat, à une désescalade rapide, devant créer les conditions d'une solution politique durable, l'OIF, ajoute le communiqué, appelle toutes les parties concernées dans la région à ne plus recourir à la violence et aux armes et à œuvrer pour un retour à la paix. Par ailleurs, souligne l'OIF, son secrétaire général, Abdou Diouf, insiste sur l'urgence d'une mobilisation beaucoup plus énergique et volontariste de toute la communauté internationale, des grandes puissances, du Quartet et du Conseil de sécurité en particulier, pour assumer leurs responsabilités en matière de paix, de sécurité et de dialogue, et pour effectuer dans les meilleurs délais toutes les interventions appropriées, afin de mettre un terme aux opérations armées et aux destructions qu'elles engendrent. M. Diouf, indique la même source, encourage également les autres pays de la région qui multiplient leurs efforts constructifs pour rétablir la paix, garantir la sécurité pour tous et le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de toutes les parties concernées. CTN