Le Walo réclame les cendres du prince Sidiya Ndatté Yalla, mort en exil au Gabon en 1978

Présidence de la République

Rosse-Béthio, 6 juil (APS) - Le maire de Dagana Oumar sarr s'est fait le porte-parole des populations de son terroir en réclamant le transfert des cendres de Sidiya Ndatté Yalla,, fils de la reine Ndatté Yalla qui a opposé naguère une vive résistance à la domination coloniale. Ce dernier brillant intellectuel et combattant du Walo, selon le maire de Dagana qui prononçait une allocution à l'occasion de l'inauguration, mercredi, du CEDAF de Rosse-Béthio par le président Abdoulaye Wade, est mort en exil au Gabon à Mengué Mengué en 1978, loin de ses parents et de son peuple pour lesquels il se sacrifia. Nous avons célébré l'anniversaire de sa mort il y a deux semaines, le 26 juin, a dit Oumar Sarr avant d'ajouter: le Walo réclame encore le transfert de ses cendres, expression de la reconnaissance de notre passé et de notre histoire. Auparavant, le maire Oumar Sarr avait annoncé son intention de créer, en collaboration avec des chercheurs et universitaires, à Dagana un musée Ndatté Yalla dont la farouche opposition à Louis Faidherbe fait encore la fierté des populations du Walo. Il s'est réjoui du choix porté sur Ndatté Yalla comme marraine du Centre national d'assistance et de formation pour la femme (CEDAF) de Rosse-Bethio, avant de relever qu'en dehors de la commune de Dagana où des avenues, rues et places portent des noms de héros du terroir, nulle part aileurs au Sénégal il n'y a trace de l'héroïque histoire du Walo. AMD