Les représentants de 100 pays s'engagent dans une nouvelle vision des villes

Présidence de la République

Dakar, 6 jul (APS) - Les ministres et représentants de cent pays se sont engagés à l'issue de la troisième session du Forum urbain mondial, tenu du 19 au 23 juin, à Vancouver (Canada) dans la recherche d'idées nouvelles et de solutions pratiques pour faire des villes des endroits agréables à vivre. En vue de permettre aux villes d'atteindre leurs objectifs en matière de développement durable, les dirigeants municipaux doivent accepter, désormais de prendre des risques et de chercher à innover, a affirmé Anna Tibaijuka, directrice exécutive de l'ONU Habitat. Elle a évoqué, en guise d'exemple, la ville hôte du Forum Urbain Mondial (FUM3) Vancouver, devenue un modèle dans la gestion de la qualité de l'air et de l'eau, du transport public et de l'urbanisme. Placé sous le thème : notre avenir : des villes durables, passer des idées à l'action, le troisième forum urbain mondial a enregistré la participation de quelque 10.000 délégués originaires de 100 pays, alors que l'on en attendait 6000. La démarche inclusive adoptée par le forum a été un modèle à suivre pour les villes, a souligné Anna Tibaijuka. Certaines villes ont déjà opté pour ce modèle, les autres gagneraient à le faire et il est prometteur qu'un si grand nombre de participants, issus de tous les milieux de la société, aient commencé à s'entendre sur la voie à suivre pour l'avenir, a-t-elle ajouté. Six dialogues, 13 tables rondes et plus de 160 séances de réseautage (rencontres entre partenaires), ont été organisés lors de ce forum. Ce qui a permis à des ministres, des maires, universitaires et chercheurs, ainsi qu'à des acteurs d'organismes communautaires, de fédérations d'ONG et du secteur privé de partager leurs expériences. Le ministre sénégalais de l'Urbanisme, Assane Diagne, a pris part à cette rencontre. Retraçant les grandes lignes de l'histoire du Canada dans le domaine des établissements humains, le Premier Ministre Canadien, Stephen Harper, s'est réjoui du positionnement des villes canadiennes parmi les meilleures cités du monde. Un classement qui résulte, a-t-il estimé, d'un savoir-faire éclairé, basé sur la réalisation d'un équilibre fiscal et juridique, la résorption du déficit d'infrastructures, la garantie de la durabilité environnementale, l'endiguement de la criminalité urbaine, la fourniture de logements accessibles, entre autres. Le monde est devenu plus urbanisé, plus congestionné, plus pollué et moins équitable, a-t-il noté le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan dans son message lu par Inga Bjorn-Klebs, directrice adjointe de l'ONU. La pauvreté et les privations de toutes sortes ont atteint des proportions importantes avec plus de la moitié des populations urbaines vivant dans des taudis, a encore relevé M. Annan. D'où son appel à la communauté internationale à redoubler d'efforts afin de rendre notre planète plus juste, plus équitable et plus durable pour l'ensemble de ses habitants. De l'avis des représentants des 100 pays présents à ce troisième forum urbain mondial, Vancouver 2006 a ouvert la voie à une nouvelle manière de promouvoir le programme urbain international dans un monde qui s'urbanise rapidement Le 3-ème forum urbain mondial a revêtu un cachet historique, puisque Vancouver avait abrité en 1976 la première conférence des Nations Unies sur les établissements humains. Le prochain forum est prévu en 2008 à Nanjing (République populaire de Chine). MMK/ADI/ADC