L'ambassadeur du Sénégal estime la population électorale à 30.000 personnes +++ Envoyé spécial: Salif Diallo +++

Présidence de la République

Abidjan, 5 juil (APS) - La population électorale sénégalaise en Côte d'Ivoire devrait atteindre le chiffre de 30.000 personnes, a confié à l'envoyé spécial de l'APS l'ambassadeur du Sénégal, Moustapha Sène. Nous espérons atteindre le chiffre de 30.000 inscrits. Cela fera 10.000 inscrits de plus par rapport aux inscriptions en 2000, a notamment indiqué le diplomate sénégalais en poste en Côte d'Ivoire depuis trois ans. Les inscriptions y ont débuté depuis le 19 mai avec l'arrivée, deux ans jours auparavant, d'une mission de la Commission électorale nationale autonome (CENA) conduite par son président Moustapha Touré. Selon M. Sène, on en est à la première phase qui se déroule dans la zone gouvernementale et ce jusqu'au 30 juin prochain. La Côte d'Ivoire vit depuis septembre 2002 une partition de fait avec une partie sud contrôlée par le gouvernement du président Laurent Gbagbo et le nord occupé par les Forces nouvelles. A la date du 21 juin dernier, les inscriptions avaient dépassé les 10.000 personnes selon l'ambassadeur du Sénégal en Côte d'Ivoire qui souligne que la difficulté des inscriptions est due aux déplacements des populations. Parmi la colonie sénégalaise, il y a plusieurs artisans et commerçants, ce n'est pas toujours évident de les trouver dans leurs lieux de résidence déclarée, a-t-il dit estimant que le nombre de Sénégalais vivant en Côte d'Ivoire devrait atteindre le chiffre de 150.000. Les statistiques ivoiriennes parlent de 50.000 personnes mais pour l'ambassade du Sénégal le chiffre de 150.000 est plus juste. Sitôt les inscriptions terminées dans la zone gouvernementale, nous allons nous atteler aux populations des zone de confiance et sous contrôle des Forces nouvelles, a-t-il expliqué. Selon lui, en dépit de la crise, il y a une forte colonie sénégalaise vivant à Korhogo et Bouaké et une équipe technique se déplacera à la fin juin et début juillet pour aller à leur rencontre. Toutes les autorités locales sont informées que nos agents se déplacent pour les inscriptions sur les listes électorales. SD/CTN