L'UA propose un passeport unique africain +++ De l'envoyé spécial de l'APS : Assane Diagne +++

Présidence de la République

Banjul, 30 juin (APS) - Le président de la Commission de l'Union africaine (UA) Alpha Oumar Konaré a proposé, jeudi à Banjul lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères, la mise en place d'un passeport africain. Ce sera un passeport diplomatique d'abord réservé aux officiels de haut niveau pour tester un peu le système, a expliqué le ministre sénégalais des Affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio qui s'est adressé à la presse à l'issue de la réunion. Qualifiant cette idée du président Konaré d'excellente, M. Gadio a rappelé qu'à la CEDEAO, on a prouvé qu'un passeport, même communautaire, pouvait être opérationnel et créer beaucoup moins de problèmes et de désagréments aux citoyens d'une même communauté régionale. Il faut de manière très prudente commencer par des officiels sélectionnés, souligne Cheikh Tidiane Gadio, citant les chefs d'Etat, les ministres et les hommes d'affaires bien installés, etc. Il a estimé que l'Afrique gagnerait à ne pas tergiverser sur la question. Nous sommes très prompts à parler d'unité et très frileux quand il s'agit de passer aux choses concrètes qui nous permettent de matérialiser cette unité, a ajouté le ministre sénégalais. J'espère et je prie pour que l'appel du président Konaré soit entendu et que les chefs d'Etat partent d'ici avec la décision de mettre en œuvre le passeport et que les mécanismes d'impression et de distribution de ces passeports, de l'établissement des listes dans les pays fassent l'objet d'un comité technique et d'une mise en œuvre diligente, a-t-il dit. A la CEDEAO, les autorités sont prêtes pour passer à la généralisation de ce passeport aux citoyens, a assuré Cheikh Tidiane Gadio qui s'est toutefois demandé si les autres Etats africains sont prêts à franchir ce cap. AD/BK