La coopération n'est pas une question d'ordre matériel, selon Abdoulaye Wade +++Envoyé spécial : Mamadou Koumé+++

Présidence de la République

Beijing, 22 juin (APS) - Le président de la République Abdoulaye Wade a déclaré, jeudi soir, à l'issue du banquet de bienvenue auquel l'avait convié son homologue chinois Hu Jintao que la coopération n'est pas une question matérielle. Pour le chef de l'Etat, il n'y a aucune commune mesure entre coopérer avec la République populaire de Chine et Taiwan. Avec Beijing, le Sénégal pouvait privilégier la formation des ressources humaines et le transfert des connaissances, a dit Me Wade qui a entamé mercredi une visite d'Etat de six jours en Chine. Il a rappelé le projet de construction par les Chinois de onze stades, de la Bibliothèque nationale, des Archives nationales et de l'Ecole des Beaux Arts. Répondant auparavant au président Hu Jintao qui avait affirmé qu'il appréciait le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, le président de la République a souligné que c'est avec beaucoup de fierté qu'il avait rétabli ces relations, soulignant qu'il avait la conviction que c'était dans le sens de l'histoire et dans l'intérêt des deux peuples. Huit accords ont été signés après l'entretien officiel tenu au Palais du peuple entre les deux parties. Ceux-ci portent notamment sur l'annulation d'une partie de la dette sénégalaise à hauteur de 160 millions de yuans (environ 10,5 milliards de francs CFA), la prorogation de l'échéance de paiement, la fourniture de médicaments contre le paludisme d'une valeur de 2 millions de yuans (environ 1,3 milliard), l'envoi d'une mission d'études agricoles chinoise, la réalisation du Théâtre national et un contrat sur le portail du gouvernement sénégalais. Parmi les autres mesures prises par les autorités chinoises, il y a la participation au fonds de solidarité numérique pour 300.000 euros (environ 195 millions de francs CFA), la prise en charge de 70 nouveaux étudiants après les 21 premiers venus de Taiwan suite au rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays et l'envoi de médecins pour lutter contre le paludisme. Un contrat de financement de 70 millions de dollars (environ 35 milliards de francs CFA) a été également signé en faveur de la Senelec par l'entreprise chinoise China national Machinery pour réhabiliter des installations à Dakar situées à la Patte d'Oie à l'Aéroport, à l'Université et à Bel Air. Le ministre des Mines et de l'Energie, Madické Niang a estimé que cet accord est une solution au manque de productivité, à la défaillance du réseau et aux demandes non satisfaites. Une importante délégation comprenant des ministres, des députés, des membres du Conseil de la République et des directeurs de sociétés nationales accompagne le président de la République. Les ministres de la délégation sont Cheikh Tidiane Gadio (Affaires étrangères), Aminata Tall (ministre d'Etat), Madické Niang (Energie et Mines), Oumar Sarr (Patrimoine bâti, Construction et Habitat), Georges Tendeng (Enseignement technique et Formation professionnelle. MK/ADC/AD