Entretien entre Gadio et Ihsanoglu sur le prochain Sommet de l'OCI de Dakar+++Correspondance particulière+++

Présidence de la République

Bakou (Azerbaïdjan), 20 juin (APS) - Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a affirmé que le Secrétaire général de l'Organisation pour la conférenc islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanouglu (Turquie), a accueilli favorablement la proposition faite par le Sénégal de tenir le Sommet dans la période allant fin 2007 début 2008. M. Gadio a fait cette révélation dans un entretien exclusif accordé au journal sénégalais en langue arabe Assahwa, en marge des travaux de la 33-éme session de la Conférence islamique des ministres des Affaires étrangères (CIMAE), ouverte lundi à Bakou (Azerbaïdjan). Le chef de la diplomatie sénégalaise, qui venait d'avoir un entretien avec le secrétaire général de l'OCI, a aussi indiqué que beaucoup de pays membres dont celui qui assure la présidence actuelle de l'Organisation, la Malaisie, l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Pakistan, etc. sont tous venus nous dire que c'est très bien et que tous les regards sont présentement tournés vers le Sommet de Dakar. Vraiment nous pensons que les choses sont bien lancées et que nous sommes en route vers le Sommet, a notamment dit le ministre des Affaires étrangères. Répondant à une question relative aux chantiers de l'ANOCI, Cheikh Tidiane Gadio a affirmé avoir expliqué au secrétaire général de l'OCI que le Président Wade souhaitait que tous les chantiers soient terminés et livrés avant que l'on ne fixe une date parce qu'étant un homme très méthodique, il ne souhaite annoncer des dates et ensuite devoir à un mois ou deux mois près reculer l'échéance. Compte tenu de l'importance des problèmes auxquels l'OCI fait face (Guerre en Irak, l'arrivée du Hamas au pouvoir, l'Islamophobie, etc.), il est urgent que les chefs d'Etat et de gouvernement et les souverains qui composent cette Organisation aient une chance de se retrouver dans les deux prochaines années pour faire le point et donner de nouvelles directives, a expliqué le chef de la diplomatie sénégalaise. M. Gadio a ajouté que c'est pour cela que le Sénégal accepte que l'on maintienne une période qui tourne autour de la fin 2007, début 2008 pour tenir le Sommet de Dakar. IN/AD