Ouverture de la 33-ème session des ministres des Affaires étrangères de l'OCI

Présidence de la République

Dakar, 19 juin (APS) - Le secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), le professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, a réitéré sa détermination à poursuivre les reformes d'élargissement du champ d'action de l'organisation islamique et de diversification de ses activités. L'objectif est de briser le cercle vicieux de la routine et prendre à bras le corps les questions primordiales et vitales pour la Oummah, a notamment déclaré lundi, le professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, à l'occasion de la 33-ème session de la Conférence islamiques des ministres des Affaires étrangères (CIMAE) qui se tient à Baku (Azerbaïdjan). Entamée depuis 12 mois, cette reforme a été rendue possible par l'introduction de nouvelles réformes pragmatiques et inspirées de la nouvelle éthique du travail, de nouvelles perspectives et de nouveaux objectifs qui ont été définis pour les différentes activités. Présidant la séance de l'ouverture, le chef de l'Etat azerbaidjanais, Ilham Aliev a indiqué, dans un communiqué reçu lundi à l'APS, que l'Islam est une religion de paix, de tolérance qui ne doit pas être considérée comme synonyme de terreur. Cette première rencontre de ce niveau, depuis le 3-ème sommet extraordinaire à la Mecque en décembre dernier, a pour objectif le renforcement des relations dans le domaine de l'économie entre les pays musulmans. La conférence de Bakou discutera de la situation économique des pays islamiques des pays les moins avancés au sein de l'OCI, la promotion du secteur du commerce et le lancement d'un marché commun islamique, souligne-t-on de même source. En marge de la cérémonie d'ouverture de la 33-ème CIMAE à Bakou, les responsables ont procédé au lancement du Programme d'action décennal de l'OCI. La conférence de Bakou est la première au niveau ministériel des Etats membres de l'OCI, après la crise née de la publication des caricatures du Prophète Muhammad (PSL). Tout comme l'islamophobie, le problème de ces caricatures dominera les débats. AND/AD