Présidentielle ivoirienne : Alpha Blondy propose une compensation financière aux perdants éventuels

Présidence de la République

Dakar, 31 mai (APS) - Alpha Blondy, désigné messager de la paix pour la Côte d'ivoire par l'Organisation des Nations unies, a proposé qu'une compensation financière soit accordée aux perdants éventuels des prochaines élections ivoiriennes prévues en octobre, pour empêcher la situation de dégénérer. Il faut pas que quelqu'un sente qu'il perd la face, qu'il soit humilié lui et ses militants, a confié le chanteur ivoirien sur les ondes de Radio France internationale (RFI) mercredi. Blondy a défini la mission qui lui a été assignée par l'ONU comme une manière d'encourager les politiciens ivoiriens à aller vers la paix. Il faut, même si c'est malhonnête, une proposition financière : +si vous perdez, nous on vous donnera ça pour que vous puissiez au moins faire plaisir à vos militants. Parce qu'en Afrique, le chef, c'est lui qui paie tout, a-t-il soutenu. Alors dès l'instant où il perd les élections, il perd la face, ça dégénère, a dit Alpha Blondy qui dit craindre que la situation se dégrade après les élections ou pendant les élections. J'ai confiance en M. Banny -- Charles Konan Banny -- qui est le Premier ministre. Il se bat vraiment très bien. Mais je suis sceptique quant à la tenue des élections en octobre. J'ai comme l'impression que les politiciens ivoiriens parlent de paix en préparant la guerre, a-t-il déclaré. Je me pose cette question-là, est-ce que durant ces élections si M. Gbagbo (Laurent Gbagbo, chef de l'Etat ivoirien) est élu, est-ce que les Forces nouvelles, la rébellion, désarmeront. Je doute, a-t-il dit. De même, s'est-il demandé, est-ce que si M. Outtara (Alassane Ouattara, ancien Premier ministre et un des leaders de l'opposition au président Gbagbo) est élu, M. Gbagbo voudra céder sa place, je doute. Voilà pourquoi, à l'époque, j'avais fait une proposition d'un consensus à huis clos entre les différents candidats pour dire : +si vous êtes élus, qu'est-ce que vous comptez faire pour moi et mes militants ?, a rappelé Alpha Blondy. BK/ADC