Mise en garde contre une tendance à liens culturels entre les pays

Présidence de la République

Dakar, 30 mai (APS) - Mehmet Aydin, coprésident du groupe de haut niveau du projet Alliance des civilisations a regretté, dimanche à Dakar, la tendance à oublier les liens culturels entre différents pays, plaidant pour une vision large de l'éducation et de la religion. Jusqu'à présent, les frontières de la culture ont eu plus d'importance que les couloirs culturels, a-t-il déploré au cours d'une conférence de presse qui a suivi la fin, dans la capitale sénégalaise, de la troisième réunion de cette instance internationale de réflexion. Dans beaucoup de pays du monde, il faut qu'on revienne à nos manuels concernant l'éducation et la culture, a-t-il dit. Il a regretté la tendance à oublier les liens culturels qui existent entre les déférents pays du monde. L'ancien directeur général de l'UNESCO, Frederico Mayor, également coprésident de ce groupe de réflexion, a préconisé, lui, le retour au multilatéralisme pour surmonter l'extrémisme et la violence. Il faut qu'on en revienne à un système des Nations unies vraiment fort, a-t-il dit, estimant que les difficultés actuelles sont liées à l'hégémonie et à la plutocratie, qui font que les puissants mènent le jeu. Le groupe de haut niveau du projet Alliance des civilisations, qui a terminé mardi sa troisième réunion à Dakar, est en train de promouvoir des actions concrètes en attendant l'élaboration d'un plan d'actions contre les conflits et l'extrémisme, selon Frederico Mayor et Mehmet Aydin, co-présidents de cette instance internationale. Ce plan d'action, qui sera adressé en novembre au secrétaire général de l'Organisation des Nations unies Kofi Annan, qui a porté ce projet. L'idée en a été émise par le Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero lors de la 59-ème session de l'Organisation des Nations unies. Coprésidé par Frederico Mayor, ancien directeur général de l'UNESCO, et Mehmet Aydin, ministre d'Etat turque et théologien de formation, le groupe de haut niveau du projet Alliance des civilisations est sponsorisé, dès le début, par l'Espagne et la Turquie. Il est composé de 20 personnalités choisies intuiti personae par le secrétaire général de l'ONU à travers les différentes civilisations des cinq continents. L'éducation, les médias, l'intégration et la politique étaient les principaux thèmes au menu de cette rencontre qui a enregistré des progrès significatifs, a précisé Mehmet Aydin. Il a ajouté que la manière de parvenir à bout des conflits et des extrémismes qui ont des effets polarisants à travers le monde a été en particulier abordée et un certain nombre de recommandations concrètes ont été faites. BK/ADC