Les Etats du continent sont désunis, selon Omar Pène

Présidence de la République

Dakar, 19 mai (APS) - Le musicien sénégalais Omar Pène a déploré que la circulation des biens et des personnes ne soit pas effective sur le continent, jugeant qu'en ce qui concerne l'idéal de l'unité africaine, il faudrait plutôt parler des Etats-Désunis d'Afrique. On parle des Etats-Unis d'Afrique mais ce n'est pas encore le cas. Je trouve plutôt que c'est les +Etats Désunis d'Afrique, a déclaré l'artiste à Téranga, magazine d'Air Sénégal international (ASI, numéro de mai-juin). Les politiques doivent vraiment se tourner vers la culture pour réaliser le rêve que tout le monde souhaite : que l'Afrique soit unie, a ajouté le leader du Super Diamono de Dakar. Se définissant comme un afro-optimiste, il n'en a pas moins estimé qu'il faut lever les barrières, il faut raisonner différemment. Il faut avoir une réelle volonté pour que l'Afrique puisse se développer, et je suis persuadé que la culture peut y contribuer et jouer un rôle important. On parle de circulation des personnes et des biens mais j'ai constaté que ce n'est pas réellement le cas. Par exemple, il y a d'énormes difficultés pour les personnes qui veulent aller en Gambie, pays enclavé dans le Sénégal, a-t-il souligné. Or, l'Afrique, c'est l'Afrique, qu'elle soit anglophone, francophone ou lusophone, nous nous devons d'échanger nos cultures, a dit Omar Pène selon qui l'Afrique doit se faire et ça ne peut passer que par la culture. A l'objection selon laquelle l'unité africaine, à l'image de cette de l'Europe, ne peut se faire du jour au lendemain, Omar Pène répond : oui, mais je crois qu'il faut se battre et réellement y croire. Comme je suis un afro-optimiste, je suis sûr que ça peut se faire. Peut-être que les nouvelles générations et les générations futures auront plus de chances, a-t-il estimé. Je pense, a ajouté le musicien, qu'il faut poser les jalons dès maintenant et essayer de laisser un héritage assez intéressant pour que les jeunes générations futures puissent continuer le boulot. BK/CTN