Alioune Tine suggère la mise en place d'un gouvernement de transition au Tchad

Présidence de la République

Dakar, 20 avr (APS) - Le secrétaire général de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (RADDHO), Alioune Tine, propose la mise en place d'une gouvernement de transition de 18 mois au Tchad, avec un Premier ministre consensuel et Idriss Déby Itno comme chef de l'Etat. Dans un communiqué reçu jeudi à l'APS, Alioune Tine explique que ce gouvernement de transition sera chargé d'organiser des élections transparentes et démocratiques sous la supervision des Nations unies et de l'Union africaine. Il appelle, à cet effet, les parties impliquées dans le conflit armé à observer un cessez-le-feu absolu, à organiser un dialogue politique national très large impliquant toutes les composantes de la société. D'intenses combats ont opposé en milieu de semaine dernière, aux portes de la capitale tchadienne, N'djamena, les forces gouvernementales et les rebelles du Front uni pour le changement démocratique (FUCD). Le secrétaire général de la RADDHO invite également la France et le Soudan à cesser toute ingérence et à inscrire leur action dans une dynamique de facilitation du dialogue national. M. Tine demande en outre aux Nations unies, à l'Union européenne et à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) de s'impliquer immédiatement pour imposer une solution consensuelle par le dialogue et la concertation. C'est la seule solution pour éviter le cercle vicieux et la prise du pouvoir par les armes et le maintien au pouvoir par les armes, selon Alioune Tine. Relevant que le gouvernement d'Idriss Déby Itno est responsable de la situation actuelle au Tchad, Alioune Tine estime que le Tchad est aujourd'hui une bombe à retardement dont l'éclatement embraserait toute la sous région. AD/ADC