Le ministère veut porter le taux de réussite des périmètres reboisés à 90 pour cent (ministre) +++Envoyé spécial : Boubacar Kanté+++

Agriculture

Fatick, 25 août (APS) - Le ministre de l'Environnement et de la Protection de la nature, Modou Diagne Fada, en visite d' évaluation et de suivi de la campagne de reboisement 2003, a fait part de la volonté de son département de porter à 90 pour cent au moins, le taux de réussite des périmètres reboisés. M. Diagne a précisé que cette volonté s'inscrit dans le cadre de l'introduction au Sénégal d'une nouvelle forme de reboisement consistant à clôturer des espaces assez importants (100 hectares en général). Le ministre de l'Environnement qui a entamé sa tournée, mardi, par la région de Fatick (centre), a notamment visité les forêts classées de Malka (Gossas) et Mbella Kadiao (département Fatick). Ces deux périmètres de 100 et 105 hectares ont eu des taux de réussite de 65 et 95 pour cent. La visite de Modou Diagne Fada s'inscrit aussi dans le cadre de l'appui à la mise en oeuvre de la campagne (de reboisement 2004)dans les régions. M. Diagne a expliqué l'option de clôturer les superficies reboisées par la nécessité d'empêcher les divagations d'animaux'. Il a ajouté qu'il est admis' que quand on clôture un périmètre reboisé, au bout de 4 à 5 ans, la biodiversité se reconstitue généralement, et on retrouve des espèces animales et végétales qui avaient disparu. M. Diagne a signalé l'apparition, à Fatick, de chacals. Interrogé sur le côut élévé des clôtures, le ministre a répondu : nous n'avons pas de problèmes de moyens. Il a dit que les autorités du pays soutiennent le ministère de l'Environnement et certains partenaires au développement (Royaume des Pays Bas en particulier) dans cette optique. S'exprimant sur le cas des forêts régionales, il a indiqué qu'elles ont pour but de préserver l'environnement et de faire revivre la biodiversité. Modou Diagne Fada a rappelé que le Sénégal est partie prenante de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique. Déplorant le fait que les forêts classées ne l'étaient que de nom, il a encore dit : nous sommes en train de travailler autour des bonnes conditions d'existence des espèces. Mercredi matin, le ministre de l'Environnement a visité les localités de Mbam, Diagué Modi et Diagué Bocar, toutes situées dans le département de Foundiougne (région de Fatick). BK/ADC