Un acteur propose un recensement pour formaliser les daaras

Société

Diourbel, 13 juin (APS) - Le secretaire general de l'inspection de l'education et de la formation (IEF) de Diourbel, El Hadji Moussa Sene, a propose un recensement exhaustif devant deboucher sur l'identification de tous les daaras (ecoles coraniques) du pays. Nous sommes dans la formalisation avec le recensement des daaras qui posent probleme dans le departement de Diourbel, on denombre entre 118 et 119 daaras et il y a d'autres daaras que nous ne connaissons pas parce qu'ils sont eparpilles, a-t-il dit. L'inspecteur de l'education coanimait un panel autour du theme : l'education comme solution contre le travail des enfants, diagnostic politique national et les interventions communautaires de base. Cette activite a l'initiative de l'Ong Ndeyi Jirim entre dans le cadre de la celebration de la journee de lutte contre le travail des enfants. Nous allons faire la localisation parce que c'est la meilleure maniere de convoquer les daaras et on va demander aux chefs de quartier ou chef de village de recenser le nombre de daaras parce qu'il faut que l'on identifie les daaras, a releve l'instituteur. El Hadji Moussa Sene est d'avis que les daaras doivent davantage s'organiser pour beneficier de l'appui des pouvoirs publics. Selon le specialiste de l'education, la formalisation permettra d'attribuer un numero d'immatriculation et des codes a toutes les ecoles du Senegal. Le president du Collectif national des daaras modernes, Serigne Oumar Tandian a pour sa part salue les reformes que l'Etat apporte dans les ecoles coraniques, en depit des efforts a faire pour ameliorer la situation. Nous saluons les efforts de l'Etat mais c'est insuffisant. Les enfants issus des daaras sont contraints de travailler. Le budget alloue par l'Etat au secteur des daaras n'est pas consequent, a-t-il deplore.