Parution d'un ouvrage sur les textes fondamentaux de la Republique

Actualit├ęs

Dakar, 12 juin (APS) - L'ouvrage intitule Les textes fondamentaux du Senegal, un recueil des textes regissant le fonctionnement des institutions publiques du pays, a ete presente, samedi, a Dakar, a constate l'APS. L'ouvrage de recueil de 394 pages paru aux editions l'Harmattan Senegal est a l'intiative de Association senegalaise du droit constitutionnel (ASDC) en partenariat avec  le Programme pour la promotion de l'Etat de droit en Afrique subsaharienne de la Fondation Konrad Adenauer (KAS). Cette premiere publication entre dans la vision strategique de l'ASDC, qui a pour role de favoriser la production scientifique en droit constitutionnel et d'intensifier les echanges d'experience par la tenue de colloques, de rencontres ponctuelles, d'auditions de professeur et de praticiens du droit constitutionnel, a explique le president de l'Association senegalaise du droit constitutionnel (ASDC), Abdou Aziz Kebe.    Il a souligne que le format de l'ouvrage s'est inscrit dans une double dynamique, en precisant que dans la premiere partie, le texte de chaque constitution est reproduit et explique par un auteur tandis que la seconde partie de l'ouvrage vulgarise les lois organiques.    Les conventions internationales citees dans le preambule ont ete presentees separement pour des raisons didactiques, a ajoute M. Kebe.  Il a salue le partenariat entre l'ASDC et la Fondation Konrad Adenauer. Celle-ci de facon spontanee, a accepte d'appuyer techniquement et foncierement ce projet, s'est-il felicite.    Presenter les textes constitutionnels et organiques du Senegal, c'est raconter une histoire : l'histoire riche et agitee de la construction de l'Etat, de la democratie et regime politique senegalais, avec tous ses acquis, ses erreurs et ses errements, a de son cote reagi le directeur du Programme pour la promotion de l'Etat de droit en Afrique subsaharienne de la Fondation Konrad Adenauer, Ingo Bandoreck. Il s'agit, a-t-il signale, de permettre au plus grand nombre de connaitre et comprendre le fonctionnement des institutions, d'apprecier la regularite et la legitimite de la pratique du pouvoir, d'etre informe de ses droits et libertes et etre en mesure de les faire valoir.    C'est apporter la demonstration que l'inculture constitutionnelle, dans le sens de l'ignorance des dispositions a valeur constitutionnelle et fondamentale, n'est pas une caracteristique intrinseque au peuple senegalais, liee a une quelconque forme d'incompatibilite ou d'hermetisme a cette matiere, a-t-il soutenu. Pour le professeur Babacar Kante, prefacier de l'ouvrage, les revisions en cascade de la Constitution, l'inflation legislative peu soucieuse de la legistique, la difficulte de reunir les lois de la Republique ayant trait a la meme matiere dans un seul et meme document, rendent ce travail indispensable. Il a evoque, dans la note de preface, un symbole qui materialise la volonte des aines qui avaient deja eu l'ambition, en 1999, de mettre en place le Reseau africain de Droit constitutionnel.    Ce recueil va offrir aux enseignants, aux etudiants, mais aussi aux professeurs judiciaires et meme a la societe civile, de plus en plus presente dans le debat public, un referentiel sur le corpus legislatif senegalais, a-t-il fait valoir.  DS/AKS