La manifestation du M2D et la tournee de Macky Sall au menu

Revue de presse

Dakar, 12 juin (APS) - Les journaux du week-end reviennent dans leur majorite sur le rassemblement des opposants organise, vendredi, a Dakar, a l'appel du Mouvement pour la defense de la democratie (M2D) en n'occultant pas, entre autres sujets, le debut ce samedi, d'une tournee du president Macky Sall dans le nord du pays. Les opposants et activistes, regroupes au sein du M2D, mouvement cree au lendemain des emeutes et manifestations violentes ayant secoue le pays en mars dernier, s'etaient donnes rendez-vous vendredi a la Place de la Nation pour, entre autres, reclamer la liberation des dernieres personnes encore en detention dans le cadre de cette affaire partie de l'arrestation et du placement sous controle judiciaire du leader de PASTEF, Ousmane Sonko, pour des faits de viols. Les discours et revendications etales au cours de cette mobilisation politique font croire a Sud Quotidien que l'opposition accelerait  la cadence. La Place de la Nation a ete hier le point de ralliement des divers partis politiques et mouvements membres du M2D, en croisade contre le regime de Macky Sall pour la liberation de certaines personnes detenues depuis les emeutes de mars dernier, relate le journal. La publication fait savoir que les principaux leaders du M2D, presents a la manifestation, ont deverse leur courroux sur le regime en place, sous la surveillance de forces de l'ordre armees jusqu'aux dents pour encadrer la manifestation. Walf Quotidien evoque le lancement par l'opposition du compte a rebours pour le depart de Macky Sall a travers la manifestation politique organisee a l'ancienne Place de l'Obelisque. Finie la periode de grace pour Macky Sall, apres l'appel du khalife general des mourides a surseoir aux manifestations de contestation. Avec les manquements du regime et le non-respect des directives de Touba, le leader de Pastef les Patriotes et les autres animateurs du mouvement ont decide de reprendre le combat jusqu'a la liberation des personnes encore detenues, souligne le journal. S'interessant a cet aspect de l'actualite, Vox Populi, reprend a sa Une des propos d'Ousmane Sonko : L'etat de grace est termine. Le journal rapporte ainsi que le president des Patriotes du Senegal pour le travail, l'equite et la fraternite a fait part lors de cette manifestation de la necessite de ne pas accorder de repit au president Macky Sall et de l'importance de se defendre en protegeant les interets du peuple'. Cela justifie certainement le choix du quotidien l'AS de croire que Sonko mettait la pression sur le regime. Une chose est claire. L'un des principaux combats d'Ousmane Sonko dans l'arene politique c'est de pousser Macky Sall a quitter le pouvoir. Le leader de Pastef qui prenait part au rassemblement organise par le M2D a decline sa strategie pour ensevelir le regime de Macky Sall, fait noter le journal. Pendant ce temps, Le Quotidien evoque la tournee du president Macky Sall dans le nord du Senegal en mettant en avant les activites prevues dans le cadre de cette visite ainsi que les attentes des populations. Le journal anticipe deja des protestations et assure que Macky Sall va faire face a un tas fou de frustrations. Le chef de l'Etat est encore convaincu que le Fouta est son titre foncier. Les manifestations de fevrier-mars dernier l'ont prouve et, sauf scenario catastrophe, les prochaines elections locales le conforteront dans cette hegemonie. Seulement, depuis sa reelection en 2019, a Podor ou a Matam, des mouvements hostiles au regime essaiment, analyse la publication. Loin de toute cette agitation, Le Soleil a fait le choix de mettre en relief la romanciere senegalaise, Aminata Sow Fall, en exaltant notamment sa carriere en majuscule. A 80 hivernages, elle ecrit encore avec la main pour reveler l'humain. Aminata Sow Fall, celle qui est  enseignante, n'a jamais frappe un eleve, fascine par la puissance de sa plume et la sagesse de sa personnalite. Une des premieres ecrivaines d'expression francaise, son oeuvre ouvre des voies pour l'avenir de la litterature, peut-on lire dans les colonnes du journal. Dans sa livraison, Liberation evoque le deces  par noyade de quatre talibes (apprenant d'ecoles coraniques) survenu, vendredi, sur la plage de Beuno-sur-mer, dans l'arrondissement de Meouane, une commune de la region de Thies.   AKS