Experts et officiels insistent sur la restauration des ecosystemes

Environnement

Dakar, 5 juin (APS) - Des experts et des officiels ont insiste samedi, a l'occasion de la Journee mondiale de l'environnement, sur l'importance de la restauration des ecosystemes.   L'expert en environnement, Dr Sara Danielle Dieng, a souligne l'importance de restaurer les ecosystemes pour eviter les extinctions prevues dans la biodiversite.   Associer a la reconversion des ecosystemes naturels, la restauration, pourrait contribuer a eviter 60% des extinctions de la biodiversite qui sont prevues, a-t-elle dit.    Dr Dieng intervenait a l'occasion de la celebration de la Journee mondiale de l'environnement axee sur le theme: Restauration des ecosystemes : quels enjeux, defis et perspectives pour le Senegal.    Selon elle, cette restauration peut sequestrer jusqu'a 30% des carbones liberes dans l'atmosphere depuis la revolution industrielle.    Nos ecosystemes sont en train de se degrader. Aujourd'hui, il est urgent de s'engager davantage pour les preserver, a t-elle plaide.   Selon elle, si l'on se refert aux statistiques de la plateforme gouvernementale sur la biodiversite, trois quart de l'environnement terrestre et 66% de l'environnement marin ont ete significativement modifies par l'activite humaine.    Elle a souligne que ces degradations affectent severement les populations deja touchees de plein fouet par les affres de la pauvrete.    Dr Dieng a estime que tous les ecosystemes ont besoin d'etre restaures et le theme de cette annee en appelle a une implication de tous a l'echelle individuelle, communautaire, nationale, etc.    Pour le Directeur de l'Institut des sciences de l'environnement, Dr Bienvenu Sambou, le choix du theme de cette annee est l'un des plus pertinent. On parle de la restauration des ecosystemes qui sont extremement importants pour nous dans ce sens qu'ils nous fournissent beaucoup, a t-il fait valoir.    Selon lui, sans ces ecosystemes, l'humanite n'aura plus sa raison d'etre, car ils jouent un role extremement important de sequestration du carbone.    Malheureusement, ils sont dans un etat de degradation recurrente. Notre responsabilite intellectuelle est engagee collectivement et individuellement face a cela, a-t-il souligne.    Pour sa part, l'ancien Secretaire executif d'Enda tiers monde et expert environnementaliste, Mass Lo, a invite a mettre l'environnement au coeur du principe du developpement inclusif et durable.    Dans le cas du Senegal, il a estime que le moment est venu d'operer une rupture avec les mauvaises pratiques et voir ce dont offrent les eco-cultures en vue de les reutiliser.    Selon des etudes, il faut restaurer 350 millions d'hectares a travers le monde avec un fonds de 1000 milliards de dollars et c'est l'Afrique qui a des ressources a revendre a cet effet, a-t-il ajoute.   Nous sommes convaincus que la restauration de l'ecosysteme contribue a la reduction de la pauvrete par ses activites alternatives qu'elle genere, a soutenu le representant du Haut conseil des collectivites territoriales, Cherif Hibib Aidara.   Cette restauration permet non seulement de prevenir, d'inverser et d'attenuer le changement climatique, mais aussi d'eviter l'extinction massive d'especes humaines et autres, a t-il dit.   A l'en croire, la restauration doit etre effective partout, aussi bien dans les villes que dans le monde rural, en prenant plusieurs formes et en tenant compte des specificites locales.    AMN/OID