Fichier electoral : 32 recommandations des organisations de la societe civile

Politique

Dakar, 1er juin (APS) - Le Collectif des organisations de la societe civile pour les elections (COSCE) a fait, mardi, a Dakar, 32 recommandations en vue de l'amelioration du fichier electoral senegalais.    Les leaders du COSCE ont partage leurs recommandations avec les militants de la societe civile et la presse, lors d'un atelier.   Selon eux, ces recommandations ont ete faites a la suite d'un examen des faiblesses techniques, politiques et juridiques du fichier electoral, la base de donnees avec laquelle vont s'organiser les prochaines elections municipales et departementales du 23 janvier 2022.    Le COSCE a promis de partager les memes recommandations avec la commission politique du dialogue national, jeudi prochain.    Parlant de ces dernieres, Doudou Gningue, un porte-parole du collectif d'organisations de la societe civile, a evoque la necessite pour la Direction generale des elections de "s'affranchir du joug politique de sa tutelle (le ministere de l'Interieur) et (...) de se tenir a equidistance des parties prenantes des processus electoraux".    Le COSCE invite a des dispositions permettant aux detenus non encore juges de pouvoir s'inscrire sur les listes electorales et de voter eventuellement avant leur jugement.    Il propose la creation d'un site d'information consacre aux cartes d'electeur non encore distribuees, pour aider les citoyens a se les procurer. Cette mesure a l'avantage de reduire le nombre de demandes de duplicata, selon le COSCE.   Ses leaders jugent "utile", pour le ministere de l'Interieur, de reglementer le financement des partis politiques, d'autant plus que ces derniers "devraient assurer des fonctions d'education, de formation et d'encadrement du citoyen, conformement a (...) la Constitution".