L'appel a redevenir Senegalais du musicien Elage Diouf

Culture

Dakar, 19 mai (APS) - L'artiste Elage Diouf, jugeant qu'il y a trop d'indiscipline et de laisser-aller au Senegal, appelle a redevenir Senegalais, dans le sillage de son dernier album-studio, un message destine surtout aux jeunes qui doivent, selon lui, retrouver la fierte de s'investir sans condition pour leur pays.   Il faut qu'on soit fier de faire des choses sans attendre. Je trouve qu'il y a trop d'indiscipline et de laisser-aller dans le pays. C'est une chose qui est tres dangereuse pour un pays, declare-t-il dans un entretien publie mercredi par le quotidien prive L'Observateur.   Nous ne sommes pas conscients de ce qui pourrait advenir. Les jeunes ont besoin d'etre informes et d'etre conseilles, surtout sur l'immigration. Ils ont egalement besoin d'etre assistes, ajoute l'artiste senegalo-quebecois.   Diouf, qui vient de sortir un album de 11 titres intitule Wutiko, apres Aksil (Bienvenue) et Melokan (reflets, images), envisage de faire une tournee nationale pour faire davantage connaitre sa musique et se rendre dans certaines regions qu'il n'a pas eu l'occasion de connaitre.    Je veux faire une tournee nationale dans mon pays, je veux faire le tour du Senegal. Je veux decouvrir davantage mon pays parce que j'ai eu la chance de voyager partout dans le monde, en Asie, en Europe, en Amerique du Nord, a-t-il dit.   Elage Diouf veut mieux connaitre le Senegal pour partager les connaissances et l'experience qu'il a tirees de ses nombreuses annees passees a l'etranger.    L'artiste compte aller a Podor, Saint-Louis (nord), en Casamance (sud), a Kaolack (centre) et dans d'autres parties du pays pour parler de son experience, de ses voyages, de sa musique et de ce qu'il a decouvert a l'etranger.   Ce que je veux, c'est que ma musique soit plus connue. Je fais de la musique pour que tout le monde puisse l'ecouter, ajoute le musicien, qui reconnait ne pas connaitre tout le Senegal.   Mon objectif est de partager ma musique avec les Senegalais, ou qu'ils puissent etre, comme je le fais en Amerique du Nord. C'est a l'age de 17 ans que j'ai commence a voyager, donc je n'ai pas pu mettre les pays dans certaines regions du pays. Il y a juste deux ans que j'ai visite Mbour (ouest), insiste Elage Diouf.   Il dit avoir aborde dans son nouvel album des sujets universersels tels que la mort, l'immigration, l'evolution de l'individu a travers les epreuves de la vie, la resilience de l'humain, vivre et vaincre ses peurs, ainsi que l'epanouissement des gens dans le respect mutuel.   'Wutiko' est aussi un appel au respect mutuel entre les personnes de differents horizons. Ce metissage socioculturel est au coeur de la vie du musicien qui a emigre au Senegal, explique-t-il.   Elage Diouf signale avoir collabore avec cinq autres artistes dans la realisation de son nouvel album, dont Ousmane Gange, Ousmane Traore, un artiste senegalo-quebecois, ainsi qu'un Cubain.