Plaidoyer pour une vulgarisation de la contribution nationale determinee (CDN)

Environnement

Dakar, 18 mai (APS) - Le secretaire general du ministere de l'Environnement et du Developpement durable, Amadou Lamine Guisse, a insiste sur la necessite de promouvoir la communication de masse pour un changement de comportement, en vue d'un developpement durable, mais egalement de la vulgarisation de la Contribution nationale determinee (CDN).   Amadou Lamine Guisse presidait lundi, a Dakar, l'ouverture d'une session d'echanges avec des journalistes traitant des questions environnementales, co-organisee avec l'institut mondial pour la croissance verte (GGGI).   Le role de la presse dans la vulgarisation de la contribution determinee nationale (CDN) comme indique lors de la signature de l'Accord de Paris en 2015, est strategique a-t-il fait valoir.   A cet effet, le renforcement de capacites a travers un partage de connaissances et d'experiences est une voie obligee, a indique M. Guisse.   Face aux enjeux environnementaux et au contexte de pandemie, a-t-il ajoute, le renforcement de capacites devient une question vitale et s'avere essentiel pour l'emergence de citoyens ecologiquement responsables.   La necessite de prendre en compte les questions emergentes et les enjeux de developpement durable et inclusif (...), exige le renforcement des competences de l'ensemble des acteurs concernes, pour une mise en oeuvre efficace de ces differents volets de notre politique environnementale, a-t-il releve.   Cela explique, selon lui, la volonte de GGGI de capitaliser les lecons apprises de la mise en oeuvre de son programme de cooperation quinquennal avec le gouvernement du Senegal, a travers cette formation.   Nous felicitons GGGI pour les efforts soutenus dans la diversification des thematiques d'intervention au Senegal avec des volets climatiques a fort potentiel de reduction de Gaz a effet de Serre, a dit Amadou Lamine Guisse.   Pour le Secretaire general un certain nombre de projets phares en cours de mise en oeuvre, serviront de support pratique pour illustrer les thematiques qui seront abordees dans la gestion des dechets, la promotion des investissements en faveur de la nature dans des programmes de relance verte comme le PSE vert, l'irrigation solaire et les pratiques d'agriculture intelligentes face au Climat, entre autres.   L'objectif commun du ministere et de GGGI, au-dela du renforcement de capacites, est de contribuer a creer une dynamique accrue d'activites et de production sur l'environnement et le climat grace a la presse, selon lui.   Avec l'accompagnement de la presse specialisee, nous allons placer les questions environnementales au coeur de la relance post-covid-19 pour une croissance verte, durable, inclusive..., a-t-il souligne.   Les 196 pays de la Convention cadre des Nations unies sur le climat (CCCCNU) s'etaient engages a reduire leurs emissions de gaz a effet de serre, lors de la COP 21 a Paris, en 2015.   L'objectif etant de contenir le rechauffement climatique dans une fourchette entre 1,5 et 2 degres Celsius.   La CDN, ayant repris les acquis de la contribution prevue determinee nationale (CPDN), a ete elaboree par une equipe de consultants locaux, sous l'encadrement de la direction de l'Environnement et des Etablissements classes (DEEC), en collaboration avec le Comite national sur les changements climatiques (COMNACC).