Le Senegal cree une commission pour la restitution du patrimoine culturel africain

Culture

Dakar, 11 avr (APS) - Le directeur general du Musee des civilisations noires (MCN), Hamady Bocoum, a annonce, samedi, a Dakar, la creation d'une commission nationale chargee de faire des propositions appropriees sur le patrimoine culturel africain a restituer par la France.   Nous venons d'instituer une commission nationale pour la restitution des biens culturels, qui sera chargee de faire des propositions appropriees sur la totalite des questions relatives au patrimoine que l'Etat francais veut restituer aux pays africains, a declare M. Bocoum lors d'un webinaire. La rencontre avait pour theme : Restitution des biens culturels. Elle fait partie des manifestations culturelles marquant le centenaire de l'historien senegalais Amadou-Mahtar M'Bow, ancien directeur general de l'Unesco. Le president francais, Emmanuel Macron, a decide de restituer aux pays africains des biens culturels emmenes d'Afrique pendant la colonisation. Selon le directeur general du MCN, Amadou-Mahtar M'Bow avait lance un appel en faveur de la restitution de cette partie du patrimoine culturel, le 7 juin 1978, lorsqu'il dirigeait l'Unesco.   La commission nationale creee par le Senegal va permettre au pays de travailler avec methode et organisation sur cette restitution des biens culturels annoncee par la France, a dit Hamady Bocoum. L'arrete ministeriel instituant la commission a ete signe, et tout est mis en oeuvre pour les modalites pratiques, a-t-il precise.    Le ministre de la Culture et de la Communication va reunir bientot la commission, qui comprend non seulement des representants des demembrements de l'Etat, mais aussi des experts, a dit le directeur general du MCN. Il preconise la cooperation des pays de la Communaute economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) concernes par la restitution du patrimoine culturel. Il faut que nous fassions (...) en sorte que tous les pays de la region, au moins a l'echelle de la CEDEAO, soient ensemble pour demander les choses (les biens a restituer) de maniere collective, a dit Hamady Bocoum.    Il faut eviter de substituer a la balkanisation politique la balkanisation culturelle (...) C'est le danger de la proposition du president Emmanuel Macron. Il sait que la France, n'ayant plus le pouvoir militaire, politique ou economique, tient toutefois en otage notre culture. Son idee est claire, c'est de maintenir la balkanisation via la culture, qui est la derniere arme, a-t-il soutenu. Un sabre appartenant a la famille d'El Hadj Omar Tall, un resistant a la colonisation francaise, a ete remis par M. Macron a ses descendants et au president senegalais, Macky Sall, a Dakar, en 2019.   Les universitaires Souleymane Bachir Diagne, Felwine Sarr et Benedicte Savoy ont pris part au webinaire, avec d'autres intellectuels de renom. A la demande du president francais, Felwine Sarr et Benedicte Savoy ont produit un rapport sur le patrimoine culturel a restituer aux pays africains.