Presidentielle beninoise : Ernest Bai Koroma a la tete d'une mission d'observation de la CEDEAO

International

Dakar, 10 avr (APS) - La Commission de la Communaute economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a annonce samedi avoir envoye au Benin une mission d'observation electorale conduite par l'ex-president sierra-leonais, Ernest Bai Koroma, pour l'election presidentielle prevue dimanche dans ce pays.   Les electeurs beninois votent pour elire un nouveau president parmi deux candidats de l'opposition ou reelire l'homme d'affaires Patrice Talon, qui dirige le pays depuis 2016.   La Commission de la CEDEAO affirme dans un communique que le chef de sa mission d'observation a entrepris, depuis son arrivee au Benin, mercredi, une serie de rencontres avec les acteurs politiques concernes.   Ces rencontres ont pour objectif de s'impregner de l'environnement preelectoral du scrutin.   Selon le communique, Ernest Bai Koroma a rencontre plusieurs personnalites du Benin, dont le ministre de l'Interieur et de la Securite, le president de la Commission electorale nationale autonome (CENA), le president et des membres de la Cour constitutionnelle. Il s'est egalement entretenu avec des membres de la Haute Autorite de l'audiovisuel et de la communication, et les representants du corps diplomatique accredite au Benin, l'un des 15 Etats membres de la CEDEAO.    La mission d'observation electorale comprend 105 observateurs, qui seront deployes sur le terrain, le jour du vote, precise la meme source.    Il est (...) tres important pour moi de souligner (...) l'importance strategique de cette election pour la paix et la stabilite (...) du Benin, d'une part, et de toute la region de l'Afrique de l'Ouest, d'autre part, a affirme M. Koroma.   Il a rencontre Corentin Kohoue et Irenee Agossa, les deux candidats de l'opposition.    Les adversaires de M. Talon sont quasiment inconnus du public, les grandes figures de l'opposition beninoise etant en exil ou condamnees a des peines d'ineligibilite.   Des candidats ont ete egalement recales par la CENA, car ils ne disposent pas d'un nombre suffisant de parrainages, dans un contexte ou 154 des 159 elus beninois appartiennent a la majorite presidentielle.   Des scenes de violence ont eu lieu dans plusieurs villes du pays dont Save, dans le centre du Benin, ou les debordements les plus violents ont ete enregistres jeudi, provoquant la mort d'une personne, selon des medias internationaux.   Des groupes, repondant a l'appel de figures de l'opposition, protestent contre la candidature de Patrice Talon a un nouveau mandat presidentiel.