Lancement d'un projet d'irrigation solaire

Environnement

Dakar, 8 avr (APS) - Un projet d'irrigation solaire pour une agriculture intelligente face au climat dans la vallee du fleuve Senegal a ete lance ce jeudi a l'initiative de l'institut mondial de la croissance verte (GGGI). Ce projet d'irrigation solaire tres ambitieux, pourra concourir a la souverainete alimentaire inscrit dans le PAP2A (Plan d'actions prioritaires, accelere et ajuste PAP2 A), dans le volet agricole, a declare Pape Malick Ndao, secretaire general du ministere de l'Agriculture et de l'Equipement rural. Le projet d'une duree de trois ans est finance pour un cout global de 3,2 millions de dollars dont, 2,9 millions du Fonds de developpement de Qatar et 340 mille dollars de co-contributions. Nous avons des acteurs engages comme le representant de l'institut mondial de la croissance verte (GGGI), la SAED, avec son experience averee dans la vallee du fleuve Senegal, en matiere de riziculture, la Banque agricole, un partenaire privilegie et le FONSIS, en termes d'investissements, a t-il souligne. Nous avons pense, au lendemain de cette pandemie et autour du PAP2A, a la recherche de souverainete alimentaire qui s'appuie sur trois volets: la maitrise de l'eau, les amenagements hydro agricoles mais egalement l'apport du secteur prive, a fait observer M. Ndao. Selon lui, c'est dans ce cadre, qu'il faut placer le projet d'irrigation agricole solaire qui viendra appuyer les producteurs dans les stations de pompage lesquelles ont un cout exorbitant. Ainsi, a-t-il souligne, le solaire va entrer en place et permettra a ces producteurs d'eviter tous ces couts qui renforcent la production et participent a une augmentation de la production agricole, au niveau du fleuve. Nous nous sommes dits que c'est un projet pilote, mais il faut rapidement aller a la mise a l'echelle c'est-a-dire, le faire un peu partout au Senegal par exemple au niveau de l'Anambe (Kolda), dans les autres localites du pays, a suggere le secretaire general.