Vers une mise en oeuvre des cadres de concertation de la Grande Muraille verte

Environnement

Dakar, 6 avr (APS) - Le gouvernement travaille a la mise en oeuvre de cadres de concertation en vue d'une approche globale des programmes de l'Agence de la reforestation et de la grande muraille verte (ASERGMV), a indique, mardi, le ministre de l'Environnement et du Developpement durable.   Abdou Karim Sall co-presidait, avec le ministre des Collectivites territoriales, du Developpement et de l'Amenagement des territoires, Oumar Gueye, un atelier de reflexion sur la mise en oeuvre des cadres de concertation de la grande muraille verte.   Il a annonce une matrice d'actions prioritaires triennale de l'Agence senegalaise de la reforestation et de la grande muraille verte, pour la periode 2021-2023, sur instruction du chef de l'Etat.   Cette matrice qui est un outil de mise en coherence et de visibilite de l'action de ladite Agence a ete concue autour d'une vision et d'objectifs strategiques, a-t-il fait observer.   Elle vise a accompagner la mise en oeuvre des axes d'actions contenus dans le document de programmation des depenses du ministere de l'Environnement et du Developpement durable articules au PSE vert et aux objectifs du plan decennal prioritaire de l'Agence continentale.   Nous allons vers une nouvelle approche concernant la mise en oeuvre et la gestion de ce trace de la grande muraille, un projet regional traversant trois regions (Louga, Matam et Tambacounda), a precise le ministre.   Les maires des 16 communes concernees par le trace ont permis de faire l'etat des lieux des realisations de cette initiative panafricaine au Senegal et de formuler un certain nombre de recommandations pour la decennie 2021-2030.   Parmi les objectifs strategiques identifies pour les trois prochaines annees, le ministre a cite l'amelioration du taux de reforestation, l'accroissement de la resilience des ecosystemes et des communautes aux changements climatiques.   Il s'agit aussi de promouvoir les emplois verts et les moyens d'existence durable et de mobiliser les parties prenantes, assurer la gestion et le suivi-evaluation des programmes, a explique Abdou Karim Sall.   En outre, a releve le ministre, il existe un besoin reel d'une strategie commune de communication, de diffusion de l'information et d'education du public dans tous les projets de developpement.   Rappelant la mission de l'Agence de la Reforestation et de la Grande muraille verte, le ministre a indique qu'elle ne se limite pas a une restauration de l'environnement et des ecosystemes.   Elle comprend aussi des actions de developpement des territoires et d'amelioration des conditions de vie des populations concernees sur le plan social et economique.   L'Agence doit contribuer a la creation d'eco-villages et de villes vertes. Elle devra participer egalement a la relance post COVID-19 de l'economie nationale a travers notamment la promotion de chaines de valeur et de filieres vertes en plus de la creation d'emplois verts, a dit M. Sall.   D'autre part, a-t-il indique, les collectivites territoriales traversees par la Grande Muraille verte prises individuellement, eprouvent des difficultes face aux contraintes de developpement du secteur agro sylvo pastoral, nees de la pejoration climatique.   Cette rencontre nous permettra d'avoir une vision commune sur les cadres de concertation aux echelles nationale, regionale et locale, et de planifier les contributions de chaque commune dans la planification des interventions de l'Agence, a avance le ministre de l'Environnement.