Conversation francophone pour un acces equitable aux vaccins Covid-19, jeudi

International

Dakar, 10 mars (APS) - L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), militant pour une solidarite reelle entre pays du Nord et du Sud en vue d'un acces equitable aux vaccins, va organiser jeudi une rencontre virtuelle sur ce sujet, annonce-t-elle dans un communique.   Ce jeudi 11 mars 2021, Louise Mushikiwabo, secretaire generale de la Francophonie, sera virtuellement aux cotes du directeur general de l'Organisation mondiale de la sante, Tedros Adhanom Ghebreyesus, et du president de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, pour une conversation francophone en ligne dediee a l'acces equitable aux vaccins contre le Covid-19.   La deputee europeenne Chrysoula Zacharopoulou, ainsi que le docteur Caroline Quach-Thanh, presidente du comite sur l'immunisation a l'Institut national de sante publique du Quebec, vont egalement participer a cette rencontre virtuelle, selon le communique.   Ils vont apporter aux autres participants un eclairage scientifique tout au long de la conversation, precise le texte.   Ensemble, ils poursuivront leur plaidoyer commun pour une solidarite reelle entre pays du Nord et du Sud - et en particulier entre l'Europe et l'Afrique - en faveur d'un acces equitable aux vaccins, dans la continuite de la tribune publiee le 25 fevrier 2021, qu'ils avaient cosignee, lit-on dans le communique.   Il s'agira egalement de susciter une mobilisation accrue des 88 Etats et gouvernements membres de la Francophonie pour relever les defis politiques, economiques, commerciaux, medicaux ou encore logistiques pour une couverture vaccinale universelle, ajoute la meme source.   Elle explique : Alors que des exploits scientifiques sont accomplis avec le developpement en un temps record de solutions vaccinales, une nouvelle fracture se dessine entre Nord et Sud, qui pourrait saper tous les efforts pour surmonter cette crise. Ainsi, depuis la mise sur le marche des premiers vaccins, on deplore de grandes disparites dans leur acces.   Face aux risques majeurs que pose cette competition biaisee et arbitraire et aux defis qu'elle suscite sur la gouvernance mondiale, souligne le communique, une mobilisation s'est engagee pour permettre un acces equitable aux vaccins contre le Covid-19.