Arrestation d'Ousmane Sonko : Idrissa Seck offre sa mediation politique

Politique

Dakar, 6 mars (APS) - Le president du Conseil economique, social et environnemental (CESE), Idrissa Seck, a fait part samedi de sa volonte de mener une mediation politique dans l'affaire judiciaire concernant l'opposant Ousmane Sonko, arrete depuis mercredi pour trouble a l'ordre public et participation a une manifestation non autorisee.   J'incite mon jeune frere Ousmane Sonko, directement ou a travers ses conseils, a s'adresser a ses partisans pour les inviter a cesser toutes activites (...) de pillage, a dit M. Seck dans une declaration diffusee par Iradio (privee).    S'il le fait, j'accederai alors aux nombreuses demandes a moi adressees, dont celle de notre compatriote Alioune Tine, membre eminent de la societe civile africaine, d'entreprendre une mediation politique pour le retour rapide au calme, a affirme le president du CESE.    Idrissa Seck dit beneficier, aupres [du] president de la Republique, d'une ecoute attentive et respectueuse qui [lui] fait esperer des resultats positifs pour cette mediation, le cas echeant.   Ousmane Sonko, depute et candidat a l'election presidentielle de 2019, est accuse de viols repetes et de menaces de mort par Adji Sarr, une employee d'un salon de beaute et de massage situe a Sacre-Coeur, a Dakar.   Il est egalement poursuivi en justice pour trouble a l'ordre public et participation a une manifestation non autorisee. Inspecteur des impots et domaines, il a ete radie en 2016 de la fonction publique par le president de la Republique, Macky Sall.   Au moins quatre personnes ont trouve la mort dans les manifestations organisees en vue de sa liberation.   Idrissa Seck a fait part de sa solidarite envers lui, en raison de la terrible epreuve qui le frappe depuis qu'il est l'objet d'accusations de viol et de menaces de mort presumes, debut fevrier.   Je voudrais exprimer ma solidarite au frere Ousmane Sonko, frappe par une terrible epreuve, a declare M. Seck.   S'il sait que les accusations portees a son endroit par (...) Adji Sarr sont infondees et ne sont que le resultat d'un complot ourdi contre sa personne, je l'invite a (...) declarer solennellement devant Dieu et devant les hommes (...) qu'aucune preuve ne viendra etayer lesdites accusations. S'il ne le peut pas, je lui recommanderais alors de se repentir, de demander pardon a sa famille, a ses militants et au peuple senegalais, a ajoute le president du CESE. Parlant du president de la Republique, Macky Sall, il a dit : J'atteste (...) qu'il n'a pas le temps de conduire un opposant a (...) fomenter de sordides activites qui se seraient passees dans ce salon de massage. Idrissa Seck, trois fois candidat a l'election presidentielle, ancien Premier ministre, a invite les militantes et militants de l'opposition, patriotes sinceres (...), a ne pas servir de bouclier a un quelconque gourou, a ne pas se laisser manipuler ni infiltrer par des interets encagoules, nationaux comme internationaux.   Il a rejoint la mouvance presidentielle en novembre dernier en se faisant nommer a la presidence du CESE a la surprise de nombreux observateurs, en remplacement de l'ancienne Premiere ministre Aminata Toure.