Senegal : la CEDEAO appelle a la retenue et au respect de la liberte de manifester

Politique

Dakar, 6 mars (APS) - La Communaute economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) invite le Senegal a la retenue et appelle les autorites du pays a garantir le droit a la liberte de manifester pacifiquement.   La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties a la retenue et au calme, ecrit l'organisation ouest-africaine dans un communique recu samedi a l'APS.    Elle invite les autorites a prendre les mesures necessaires pour apaiser les tensions et garantir les libertes de manifester pacifiquement, conformement aux lois en vigueur, lit-on dans le texte.   La Commission de la CEDEAO dit suivre avec attention l'evolution de la situation au Senegal et condamne les violences survenues dans plusieurs villes du pays, qui ont entraine des morts, des blesses et des destructions de biens.   Action humaine pour le developpement integre au Senegal (AHDIS) a egalement reagi, deplorant une montee de la violence entrainant des pertes en vies humaines, des pillages d'unites economiques (supermarches, stations d'essence, institutions financieres, etc.) ou la destruction d'infrastructures socioeconomiques de base et de biens prives.   Dans un communique, elle invite les forces politiques de tous bords a un debat utile et serein, pour le retour au calme.   Son president de conseil d'administration, Amacodou Diouf, appelle le gouvernement senegalais a faire une lecture sereine de la tension actuelle qui (...) est symptomatique d'une frustration generalisee, d'une jeunesse pauvre et en quete d'un avenir meilleur.    Des violences ont eclate dans plusieurs villes du Senegal apres l'arrestation, mercredi 3 mars, de l'opposant Ousmane Sonko, accuse par une employee d'un salon de beaute et de massage de viols repetes et de menaces de mort.   M. Sonko, depute et candidat a l'election presidentielle de 2019, est egalement accuse de trouble a l'ordre public et de participation a une manifestation non autorisee. Inspecteur des impots et domaines, il a ete radie en 2016 de la fonction publique par le president de la Republique, Macky Sall.