Le magasin Auchan de la cite Soprim pille

Politique

Dakar, 4 mars (APS) - Des manifestants ont devalise et saccage le magasin de l'enseigne francaise Auchan situe a la cite Soprim, dans la banlieue de Dakar, a constate l'APS, jeudi.   Une partie des marchandises du centre commercial etait eparpillee a meme le sol, une autre etant emportee par des manifestants en furie. Certains traversaient ce quartier de la commune d'arrondissement de la Patte d'Oie, des paquets de denrees alimentaires dans les bras. Meme des paniers du magasin ont ete emportes, s'ils n'etaient pas abandonnes dans les rues du quartier.   Les guichets, les etageres et le portail du centre commercial recevant chaque jour des centaines de clients ont ete vandalises.   Des visiteurs se promenaient a l'interieur du centre completement endommage, a la recherche de quelque bien a emporter, plusieurs heures apres l'assaut des manifestants.   Ces derniers se sont diriges vers le magasin apres des affrontements avec les policiers qui faisaient usage de gaz lacrymogenes pour les disperser.   "C'est indigne de notre pays. Comment peut-on s'emparer de biens appartenant a autrui de cette maniere ? Peu importe que ca appartienne a la France, au Portugal ou au Senegal...", s'est indigne un passant en reponse a un autre qui semblait justifier le pillage par l'appartenance a la France de l'enseigne Auchan.   Les manifestations contre l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko, leader des Patriotes du Senegal pour le travail, l'ethique et la fraternite (Pastef), ont redouble d'intensite, jeudi, dans plusieurs villes du pays. A Bignona (sud), une ville reputee etre le fief electoral de M. Sonko, un jeune age d'une vingtaine d'annees a ete tue lorsque des manifestants ont erige des barricades sur les principaux axes de ladite commune, a appris le correspondant de l'APS a Ziguinchor (sud) de plusieurs sources locales.    Les heurts sont consecutifs a l'annonce, la veille, de l'arrestation de M. Sonko pour "trouble a l'ordre public" et participation a une manifestation non-autorisee".   L'opposant avait ete arrete par des elements du Groupement d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN), au moment ou il se rendait au palais de justice de Dakar pour deferer a une convocation d'un juge d'instruction.   Ousmane Sonko, depute et candidat a l'election presidentielle de 2019, etait convoque par le magistrat a la suite d'accusations de "viols repetes" et de "menaces de mort" portees sur lui par une employee d'un salon de beaute et de massage situe a Dakar.   Son arrestation a eu lieu a la suite du blocage de la voiture qui le conduisait au palais de justice. Il y a eu un desaccord entre M. Sonko et les forces de l'ordre sur l'itineraire que l'opposant devait emprunter pour aller repondre au juge d'instruction. Des heurts ont ensuite eclate entre ses militants et des elements du GIGN.   Ousmane Sonko, un fonctionnaire des impots et domaines, a ete radie en 2016 de la fonction publique par le chef de l'Etat pour manquement au devoir de reserve professionnel. Farouche opposant de Macky Sall, il a ete elu depute en 2017.