Covid-19 : un revenu minimum provisoire pour les femmes peut endiguer la pauvrete (PNUD)

Genre

Dakar, 4 mars (APS) - Le Programme des Nations Unies pour le developpement (PNUD) a preconise jeudi l'attribution d'un revenu minimum provisoire a des centaines de millions de femmes des pays en developpement afin d'endiguer la montee de la pauvrete et eviter l'accroissement des inegalites entre hommes et femmes pendant la pandemie de Covid-19. Un revenu minimum provisoire specifiquement attribue a des centaines de millions de femmes des pays en developpement pourrait endiguer la montee de la pauvrete et eviter que les inegalites entre hommes et femmes ne se creusent davantage pendant la pandemie de COVID-19, indique l'agence onusienne dans un rapport rendu public le meme jour a New York. Dans le communique resumant ce rapport, le PNUD estime que les femmes, plus durement frappees par la pandemie, perdent leurs sources de revenus et quittent le marche du travail a un rythme accelere et assument egalement une plus grande part du travail consistant a prendre soin d'autrui. Un revenu minimum provisoire apporterait une securite financiere a court terme, ce qui ouvrirait la voie a des investissements futurs pour reduire les inegalites systematiques entre les hommes et les femmes, selon les conclusions du PNUD publiees a l'approche de la Journee internationale de la femme. Propose par le PNUD, ce programme de revenu minimum provisoire a grande echelle montre qu'un investissement de 0,07 % du PIB des pays developpes, soit 51 milliards de dollars mesures en parite de pouvoir d'achat (PPA), pourrait garantir la securite financiere de 613 millions de femmes en age de travailler qui vivent dans la pauvrete, en leur fournissant un revenu dont elles ont grand besoin et en relachant la pression economique qui pese sur elles au quotidien. Une allocation budgetaire nominale visant a aider pour les six prochains mois les femmes qui sont dans des situations desesperees leur permettra egalement de maitriser davantage leur existence du point de vue financier, rapporte le document parvenus a l'APS. Il y a urgence a agir immediatement pour que les femmes puissent beneficier de regimes de protection sociale, affirment les auteurs de ce rapport, car la crise a frappe Selon les auteurs, en plus d'aider les femmes a repondre a leurs besoins quotidiens, un revenu minimum provisoire specifiquement destine aux femmes pourrait reduire l'ecart entre les hommes et les femmes qui vivent dans la pauvrete en renforcant l'independance economique des femmes, et en equilibrant la gestion des ressources economiques au sein des menages. AKS