La première tranche d'une ZAC sise à Sing-Sing (Kaolack) sera livrée en mi-juillet au plus tard (Cheikh Sadibou Sidibé)

1

Dakar, 23 juin (APS) - Le chef du service régional de l'Urbanisme et de l'Habitat de Kaolack, Cheikh Sadibou Sidibé, a annoncé la livraison, en mi-juillet au plus tard, d'une première tranche d'habitations d'une zone d'aménagement concertée (ZAC) sise dans le secteur de Sing-Sing à Kaolack (192 Km de Dakar). Aménagée sur une superficie de 29 hectares, cette première tranche devra être suivie d'une deuxième et troisième tranche qui devront couvrir les 120 ha de la superficie alloués au projet de cette ZAC, a expliqué mercredi M. Sidibé dans un entretien exclusif avec l'Agence de Presse Sénégalaise (APS). La première partie de cette ZAC, inspirée du modèle de celle qui existe déjà à Mbao (banlieue dakaroise), qui sera livrée en principe entre le 10 et le 15 juillet prochain, concerne l'aménagement d'un terrain viabilisé avec des routes, de l'eau et de l'électricité pour recevoir des coopératives d'habitat, a dit Cheikh Sadibou Sidibé. M. Sidibé a justifié l'initiative de ce projet par les problèmes d'assainissement qui constituent la grande préoccupation des pouvoirs publics à Kaolack. Les populations se sont toujours installées dans des zones impropres à l'habitat, avec les conséquences que vous savez pendant l'hivernage, de sorte qu'à chaque fois, l'Etat déploie de gros moyens pour venir en secours aux populations, a-t-il dit. Avec ce projet, il s'agit maintenant de précéder les populations sur le terrain, avant qu'elles ne s'installent, d'aménager le terrain pour leur permettre de s'installer dans des sites adéquats, selon lui. Cheikh Sadibou Sidibé a également rappelé l'existence d'un premier projet des parcelles assainies dans les mêmes environs, qui se proposait d'aménager un peu prés de 1000 parcelles qui ont été réalisées. Ces parcelles assainies, qui viennent en appoint à la Zone d'aménagement concertée, disposent par ailleurs d'un Cours d'enseignement moyen (CEM), d'un centre de santé, d'une maternité, d'un commissariat de police. Dans ces environs, il y a des quartiers irréguliers qui se sont construits, donc des gens qui se sont installés en ne laissant aucun espace, dans des quartiers complètement sous-équipés. En faisant ces aménagements équipés, nous pouvons un peu renforcer le potentiel en équipement qui manquait à ces quartiers là, a-t-il souligné. Nous avons prévu à cet endroit là un deuxième lycée d'enseignement général, un stade municipal, un hippodrome, un hôpital. Il y a même des équipements environnementaux comme un lac artificiel, un parc boisé d'environ 50 hectares, a encore dit Cheikh Sadibou Sidibé. Il a signalé que dans le cadre du programme de constructions d'infrastructures entrepris par l'Etat, cette zone va abriter un hôpital pour malades mentaux qui est en cours de construction et un centre de réinsertion pour l'enfance difficile. Ces deux projets devront être terminés dans moins d'une année. BK/ADC/DD --- 15h 32mn/GMT