Plaidoyer pour un meilleur positionnement des femmes dans l'industrie verte

Genre

Dakar, 21 dec (APS) - La directrice de l'Equite et de l'Egalite genre du ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, Astou Diouf, a plaide lundi pour un meilleur positionnement des femmes dans les secteur de l'industrie verte. Le meilleur positionnement des femmes dans le secteur de l'industrie verte pourrait ameliorer leur acces aux opportunites economiques et inversees leur faible representativite, a-t-elle declare.    Mme Astou Diouf intervenait lors de la reunion du comite de pilotage du projet de renforcement du pouvoir economique des femmes dans l'industrie verte au Senegal.   Finance par la cooperation allemande en collaboration avec l'Organisation des Nations-Unies pour le developpement industriel (ONUDI) et l'ONUFEMME, ce projet a ete lance dans quatre pays notamment le Cambodge, le Perou, l'Afrique du Sud et le Senegal.   Selon elle, les objectifs du projet s'inserent dans les orientations de la strategie nationale de l'equite et l'egalite de genre.   Pour Mme Diouf, sa mise en oeuvre va contribuer non seulement au repositionnement des femmes dans le secteur de l'industrie verte, mais aussi au renforcement de leurs moyens d'actions et du developpement de ce secteur.    L'autonomisation economique des femmes sera une realite lorsqu'elles seront plus nombreuses dans le cercle restreint de l'industrie, a quant a lui estime le secretaire general du ministere de l'Industrie et de la Petite et moyenne industrie, Adama Baye Racine Ndiaye.   A l'en croire, quand il y aura plus des femmes patronnes de l'industrie, la transition du pays vers l'industrie verte sera plus facile.    Cela va entrainer a coup sur la transformation structurelle de l'economie et la croissance qui est l'axe un du PSE, a-t-il fait valoir.    La representante de ONU-FEMMES, Rokhaya Gaye, a pour sa part, indique qu'une etude est en train d'etre realisee au niveau de la sous-region pour identifier les opportunites pour les femmes dans les emplois verts.    L'objectif du projet est d'apporter dans les 4 pays cibles, sa contribution a travers l'amelioration du leadership et de la participation des femmes en tant qu'entrepreneures de l'industrie verte, a t-elle explique.    Selon le representant de l'ONUDI, Christophe Yvetot, l'industrie est en general un facteur d'emancipation de la femme, dans ce sens qu'elle permet d'acquerir un role plus stable, plus eleve et plus qualifie dans le secteur.   Nous avons mis en place une strategie en matiere de l'autonomisation des femmes entre 2019 et 2023, a-t-il note.