Saly : cloture d'un atelier sur le financement et l'assurance des risques climatiques et des catastrophes

Développement Durable

Saly-Portudal (Mbour), 9 dec (APS) - L'atelier national sur le financement et l'assurance des risques climatiques et des catastrophes a pris fin mercredi, a Saly-Portudal (Mbour, ouest), au terme de deux jours de travaux, a constate l'APS.   La rencontre a ete organisee par l'ONG internationale Enda energie et ses partenaires qui travaillent au renforcement du partenariat multi-acteurs sur les questions de finance et d'assurance et les questions liees aux risques climatiques et aux catastrophes, a declare le coordonnateur des programmes de cette ONG.   Cet atelier s'inscrit dans le cadre du Projet partenariat multi-acteurs (PMA) sur le financement et l'assurance des risques climatiques et de catastrophes (FARCC), finance par le gouvernement allemand.    Cette activite vise, surtout, la mise en place d'un cadre de dialogue qui puisse permettre une synergie d'actions, une meilleure implication et un meilleur engagement sur ces aspects concernant les assurances, notamment l'assurance indicielle, a explique Emmanuel Seck, coordonnateur des programmes a Enda energie.    Nous voulons voir comment mieux harmoniser nos initiatives, notamment en ce qui concerne les financements climatiques qui sont beaucoup plus orientes sur les questions d'adaptation mais pas suffisamment sur les questions de risque en parlant de prevention, a-t-il ajoute.    Abdou Sane, conseiller technique du directeur de l'environnement et des etablissements classes au ministere de l'Environnement et du Developpement durable, a reitere son invite a l'endroit des autres organisations, leur demandant de s'inspirer du sens de l'initiative d'Enda energie.   Contrairement a une certaine perception, le Senegal impose son leadership parce qu'il rayonne sur le plan international dans le cadre de la prise en compte de tous les aleas lies a la degradation du climat, a souligne M. Sane, ancien depute a l'Assemblee nationale.   Certes, les phenomenes, dans certains cas, persistent, mais Abdou Sane se rejouit de constater que le Senegal a pu trouver les moyens pour les attenuer de maniere significative.   C'est parce que nous ne nous suffisons jamais que nous estimons qu'a la lumiere de cette initiative d'Enda Energie, nous avons pense a nous assurer. Et cette assurance rentre dans la prise en compte d'une dimension tres importante qui est la sacralite de la vie humaine et des biens publics, a-t-il releve.