Don de sang : le Senegal a un gap de 40% a combler, selon le professeur Saliou Diop

Santé

Diass (Mbour), 7 dec (APS) - En 2019, le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a collecte 100 mille dons de sang, pour des besoins estimes a 160 mille, soit un gap de 40% a combler, a revele lundi, son directeur general, le professeur Saliou Diop.   Quelque 100 mille dons de sang ont ete collectes en 2019, pour des besoins estimes a 160 mille poches, soit un gap de 40% qu'il nous faut combler en 2020, a-t-il notamment dit au cours d'une activite de don de sang au niveau de l'Aeroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass (Mbour, ouest).   Cette journee de don de sang est une activite qui coincide avec le troisieme anniversaire de l'AIBD. Elle est a l'initiative de la societe Teranga surete aeroportuaire (TSA) qui, en partenariat avec le CNTS et l'ensemble des acteurs de la plateforme aeroportuaire, inscrit cette organisation dans une demarche citoyenne et solidaire des enjeux de la sante publique.   Ce don de sang est une contribution tres efficace, puisque le don de sang est une activite utile a notre systeme de sante. La situation actuelle a ete aggravee par la pandemie de Covid-19, a estime le directeur general du CNTS.   Il pense qu'en 2020, il y aura, probablement, une reduction de 10% par rapport au nombre de dons que ses services ont recu en 2019. Cela montre exactement qu'il faut beaucoup d'engagement, de contribution que nous attendons des communautes, espere Pr Diop, saluant la participation de TSA aux efforts de rendre disponible le produit sanguin dans les hopitaux du Senegal.   Si nous avons suffisamment de sang, nous allons reduire la mortalite maternelle et infantile parce que 25% des causes de deces des femmes qui accouchent sont liees au manque de sang, a-t-il fait savoir.   Saliou Diop qui a estime que le sang est un produit crucial qui permet de traiter le cancer, l'insuffisance renale, entre autres maladies, espere avoir une collecte d'au moins 200 poches de sang, a la fin de la journee.   Pour sa part, le directeur general de TSA, Jean-Martin Jampy, a souligne que la capacite de resilience du Senegal face a la pandemie de Covid-19, qui a ete saluee par le monde entier, a cree dans ce pays une solidarite impressionnante.   Aujourd'hui, en decidant de participer a cet acte citoyen, le personnel de TSA porte cette image d'un personnel conscient des enjeux de sante publique qui vont de plus en plus influer desormais sur le transport aerien, a-t-il fait valoir.   Magnifiant la participation des autorites aeroportuaires dans cette activite du CNTS, afin de pouvoir les aider dans leur noble mission de sauver des vies en donnant du sang, Jean-Martin Jampy dit avoir entendu le cri du coeur du CNTS qui, toute l'annee, organise des campagnes de sensibilisation pour renforcer la banque nationale de sang.