Volontariat : l'accord-cadre liant Paris a Dakar promeut l'engagement citoyen (acteur)

Société

 Dakar, 7 dec (APS) - L'accord-cadre sur l'echange des volontaires liant le Senegal et la France depuis 2018, vise, entre autres, a promouvoir l'engagement citoyen comme une reponse aux defis du developpement, a souligne lundi a Dakar, le coordonnateur du Comite national de la coordination du volontariat (CNCPV), Pape Birahim Thiam. Il a pour objectif de promouvoir le volontariat et l'engagement citoyen pour repondre aux defis du developpement economique et social et environnemental, mais surtout pour essayer de voir comment il peut contribuer a promouvoir l'employabilite des jeunes, a-t-il notamment declare en marge d'une journee d'echanges sur le volontariat international entre la France et le Senegal. Thiam a explique que cet accord  pouvait permettre de faire du volontariat, une modalite d'intervention strategique de la cooperation bilaterale, pour agir au plus pres des populations. L'idee est que cet accord apporte un enrichissement sur ce qui a ete deja fait, en vue d'offrir un cadre legal et reglementaire permettant d'organiser des missions pertinentes de volontariat, a-t-il fait valoir. En 2019, nous avons recense en tout 1617 volontaires francais et senegalais menant principalement des missions dans les secteurs de l'education (27%) , de l'action sociale (17 %) et de l'environnement (13 %), a de son cote indique la premiere conseillere de l'ambassade de France au Senegal, Agnes Humruzian. La diplomate a insiste sur le fait que son pays soutenait le Senegal dans la promotion et la coordination de son volontariat par le biais d'un appui a son Comite national de la coordination du volontariat (CNCPV). Cet accord vise a encourager les echanges de volontaires entre les deux pays dans le cadre du volontariat de reciprocite, a-t-elle ajoute en assurant que le volontariat joue un role essentiel de projection a l'etranger de competences et d'experiences de jeunes aux parcours tres differents. Genevieve Faye Manel, responsable du Bureau Europe, Ameriques et Oceanie au ministere des Affaires etrangeres, a rappele que le volontariat permet a des bonnes volontes de mettre leurs savoir-faire et etre, a la disposition d'un projet de developpement, le plus souvent par le biais d'associations ou d'organismes, reconnus d'utilite publique. Pour elle, cet accord vise a valoriser la formation, les competences techniques ainsi que les qualites humaines des jeunes, tout en contribuant, par l'action individuelle et collective, un developpement personnel l'amelioration du bien-etre des communautes. AMM/AKS/OID