Resilience aux chocs climatiques : un officiel salue le role pionnier du Senegal

Environnement

Dakar, 3 dec (APS) - Le lancement au Senegal d'un projet de renforcement de la resilience des populations rurales aux effets climatiques renforce le role de pionnier du pays dans l'elaboration et la mise en oeuvre d'initiatives d'accompagnement des producteurs agricoles du monde rural, a salue jeudi le secretaire general du gouvernement. De petits producteurs de 5 regions du pays  beneficier d'un projet de renforcement de la resilience dote d'une enveloppe de 5, 580 milliards de francs Cfa (10 millions de dollars USA).   Le projet de renforcement de la resilience des petits producteurs agricoles vulnerables aux chocs climatiques lance le meme jour a beneficie d'un financement du Fonds vert pour le climat. Il va etre mis en oeuvre dans les regions de Fatick, Kaolack, Kaffrine, Tambacounda et Kolda. Nous sommes en train de faire du Senegal, un modele, une reference. Le Senegal est le seul pays choisi, pour abriter un projet de cette nature. Nous sommes un laboratoire d'observation mais egalement une experience pilote, a souligne Abdou Latif Coulibaly lors de l'atelier de lancement de ce projet. Il s'agit a travers sa mise en oeuvre de faire en sorte que la politique d'accompagnement des agriculteurs du continent voire du monde experimentee au Senegal puisse donner mesures et les references pouvant favoriser la resilience des agriculteurs vulnerables face aux extremes climatiques, a laisse entendre Coulibaly. Ce projet est un symbole marquant des programmes de developpement et de resilience agricoles. Le gouvernement du Senegal a decide depuis quelques annees de mettre en place chaque annee, un programme alternatif face aux changements climatiques a-t-il rappele. Il a insiste sur l'importance de ce projet pour le pays en termes de contribution a la resilience des producteurs dans un contexte de changements climatiques. Le gouvernement en a pris conscience dans la mesure ou si l'on n'y prend garde, elles vont compromettre de facon durables les efforts consentis par les gouvernants, a  averti le secretaire general du gouvernement senegalais. Il a ainsi invite les forces vives a se donner la main pour que des mecanismes intelligents, efficaces, soient trouves afin de pouvoir davantage faire face, a ce fleau. La mise a l'echelle de l'initiative 4R, vise a ameliorer d'ici 2023, la securite alimentaire et la securite des revenus de 405 000 personnes vulnerables, les menages de petits agriculteurs, y compris les menages diriges par des femme/veuves, en renforcant leur resilience face aux chocs climatiques de plus en plus recurrents. Il s'agira d'accroitre la capacite d'adaptation des petits agriculteurs en situation d'insecurite alimentaire et celle de leurs familles a travers des outils et activites leur permettant de proteger leur environnement et reduire les risques et impacts lies au changement climatique. Le projet vise egalement  a proteger les petits agriculteurs en situation d'insecurite alimentaire, de l'effet des chocs climatiques en leur donnant la confiance necessaire pour investir dans des intrants agricoles et des activites generatrices de revenus diversifies. Sa mise en oeuvre devrait dans le meme temps permettre au gouvernement du Senegal, d'integrer l'adaptation au climat, et les risques climatiques dans ses reseaux de securite et ses programmes de protection sociale. SBS/AKS