Post-Covid-19 : Antonio Guterres plaide la cause des personnes en situation de handicap

International

Dakar, 2 dec (APS) - Le Secretaire general des Nations Unies, Antonio Guterres, a plaide, mercredi, pour la prise en compte des aspirations et droits des personnes en situation de handicap dans un monde poste Covid-19.      Pendant que le monde s'efforce de se relever de la pandemie, nous devons garantir que les aspirations et les droits des personnes en situation de handicap seront pris en compte et dument respectes dans un monde post-Covid-19 qui devra etre inclusif, accessible et durable, a t-il declare dans son message a l'occasion de la journee internationale des personnes vivant avec un handicap. Dans ce texte dont copie a ete transmise a l'APS, il a note que cette ambition ne pourra etre realisee que si des consultations actives sont menees avec les personnes en situation de handicap et les organisations les representant.   En cette Journee internationale des personnes handicapees, prenons l'engagement d'oeuvrer ensemble pour briser les obstacles rencontres par elles et lutter contre les injustices et les discriminations qu'elles endurent, a lance le SG de l'ONU.   Il a releve que meme en temps normal, le milliard de personnes vivant avec un handicap dans le monde a moins de chances que les autres d'avoir acces a l'education, aux soins de sante et aux moyens de subsistance ou de participer a la vie de la collectivite et d'etre incluses dans la societe.   Selon lui, les personnes en situation de handicap sont exposees a un risque plus eleve de vivre dans la pauvrete ou de subir violence, negligence ou maltraitance.   De plus, a t-il souligne, lorsque des crises telles que la Covid-19 s'abattent sur les populations, les personnes en situation de handicap sont parmi les plus touchees.   Pour Antonio Guterres, la promotion de l'inclusion des personnes en situation de handicap passe par la reconnaissance et la protection de leurs droits.   Ces droits concernent tous les aspects de la vie notamment, le droit d'aller a l'ecole, de vivre au sein de la collectivite, d'acceder aux soins de sante, etc, a t-il rappele.