Un officiel detaille les strategies de lutte contre les feux de brousse

Environnement

Dakar, 1er dec (APS) - Des pare-feux verts et des projets d'attenuation et d'adaptation au changement climatique constituent des pistes de solutions a la question des feux de brousse, a fait valoir, mardi, Amadou Lamine Guisse, Secretaire general au ministere de l'Environnement et du Developpement durable. C'est un pare-feu que nous allons couvrir avec des haies de plantes dites salanes. Ces plantes resistent au feu et si on jalonne les pare-feux qui seront ouverts, de plantes salanes, cela pourrait eviter les cas de feux de brousse a explique, M. Guisse. Le Secretaire general recevait, mardi, les maires du departement de Linguere pour discuter des questions de developpement de leur collectivite souvent en proie aux feux de brousse. L'autre piste de solution soulevee par M. Guisse est un projet qui sera soumis au fonds vert pour le climat (FVC), qui constitue aujourd'hui un levier de financement des programmes de lutte contre les changements climatiques. Nous avons pense mettre en place, un cadre ne serait-ce que pour une phase test dans le departement de Linguere, dans l'optique de proposer un projet qui va eventuellement contribuer dans le cadre de l'attenuation et de l'adaptation, a-t-il indique. Les preoccupations des maires, dit-il, ont trait a la mise en place des pare-feux perennes en y mettant de la laterite. Or, une piste de production coutant un peu cher, le SG du ministere souligne que les autorites privilegient des pare-feux verts. Il a annonce la preparation d'un document qui sera soumis a l'appreciation du ministre, et apres validation, sera remis au chef de l'Etat. Si le president de la Republique le valide, il sera porte au Fonds vert pour le climat. Ce travail se fera en collaboration avec les maires, l'Agence de la reforestation, la direction des Eaux et forets, la DEEC, a-t-il explique. Il assure qu'une fois ces actions reussies, elles pourront etre repliquees dans tous es departements du Senegal. Revenant sur les feux de brousse, il a signale qu'a ce jour, les cas declares depuis la fin de l'hivernage sont a 170, sur une superficie de plus de 14 mille hectares brules. Compares a l'annee derniere, nous etions a 19 cas pour une superficie environ de 900 hectares, a t-il releve. Cela demonte a suffisance, l'abondance cette annee du tapis herbace. Nous avons enregistre une tres bonne pluviometrie cette annee. La consequence principale est que l'on a un tapis tres fourni. Ainsi, nous nous devons de prendre les dispositions pour limiter les cas de feux de brousse, a fait savoir Amadou Lamine Guisse. La situation que nous recevons chaque semaine demontre a ce jour que sur 14 regions, 9 ont deja enregistre des feux brousse (...), a-t-il fait remarquer. M. Guisse a assure que l'Etat ne menagera aucun effort pour etre aupres (...) des maires pour leur permettre de derouler convenablement leurs missions (....). Selon lui, l'Etat est en train de mobiliser les moyens logistiques pour faire face aux feux de brousse. Il s'agit de l'acquisition d'engins lourds, d'unites legeres et de materiels et equipement, pour accompagner les communautes, a t-il dit. L'idee privilegiee par les autorites est la mise en place de poles dans le cadre de la lutte contre les feux de brousse. Au nord, nous avons regroupe les regions de Saint-Louis, Matam, Louga, pour en faire un pole. Il s'agit de mobiliser des citernes, des gradaires, des buldozers, des unites legeres pour qu'a chaque fois que des feux se declarent, ce pole soit mobilise, a explique le Secretaire general. Il en sera de meme au niveau du centre et du sud-est, a t-il souligne, relevant que le sud-ouest n'est pas trop concerne par ces feux de brousse. Nous sommes en train de concevoir ce projet qui sera soumis a l'attention de la haute autorite, a dit Amadou Lamine Guisse.