CORAF: Plus de 5 milliards de la Suisse pour soutenir la recherche agricole

Agriculture

Dakar, 30 nov (APS) - La Confederation suisse a mis a la disposition du conseil Ouest et Centre africain pour la recherche et le developpement agricoles (CORAF) un montant de plus de 5 milliards et demi de francs Cfa pour les quatre prochaines annees, pour soutenir une plus grande diffusion des produits de la recherche agricole en Afrique de l'Ouest. Concretement, cette contribution vise la securite alimentaire, nutritionnelle et economique de plus de 10 millions de personnes (beneficiaires directs et indirects) dont 50% de femmes et 60% de jeunes en Afrique de l'Ouest, a explique Marion Weichelt-Krupski, ambassadeur de la confederation suisse a Dakar. Mme Weichelt-Krupski intervenait, lundi, a Dakar, lors de la signature d'un accord de partenariat avec le CORAF. La contribution suisse permettra a environ 2 millions de producteurs transformateurs dont 50% de femmes et 60% de jeunes d'utiliser plus d'innovations et de technologies pour augmenter leurs rendements. Les innovations seront developpees de maniere participative afin qu'elles soient adaptees aux besoins des populations. Les populations seront aussi informees et formees pour une bonne connaissance et une bonne utilisation de ces innovations, a dit la diplomate. Selon elle, cet appui va permettre de sortir les resultats de recherche des laboratoires et centres de recherche pour les amener sur le terrain et dans les entreprises agricoles. De plus, a-t-elle ajoute, a travers les appels a projets competitifs qui seront lances et les cadres d'echanges qui seront crees autour des innovations, les beneficiaires pourront exprimer leurs creativites ainsi que leurs vrais besoins. Les populations utiliseront davantage d'innovations pour produire plus, transformer mieux, vendre plus et creer plus de revenus, a t-elle souligne. Enfin, a-t-elle indique, la Suisse va contribuer, a travers le CORAF, a renforcer la contribution de la recherche agricole dans l'accroissement de la productivite de l'agriculture et de l'elevage en Afrique de l'Ouest. Cet accord concerne un projet de 12 ans qui va se deployer en trois phases dont la premiere consiste a selectionner des technologies efficaces a travers les appels a proposition. Un deploiement a grande echelle est prevu dans le cadre des prochaines phases dans les 15 pays de la CEDEAO et le Tchad. Les pays concernes par cette premiere phase sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Benin et le Tchad.  Le Senegal quant a lui, sera couvert par la presence du CORAF, la constitution du Big Data constitue des resultats trouves dans les differents pays qui sont appeles a etre partages dans l'ensemble des Etats de la CEDEAO et au Tchad, a explique Pascal Rouamba, coordonnateur regional du developpement rural au bureau de la cooperation suisse au Burkina Faso. A ce sujet M. Rouamba a souligne que la production agricole de la region n'arrive pas a nourrir de facon convenable les populations et on sait qu'il faut des questions plus innovantes pour pouvoir ameliorer la transformation des produits agricoles, la mise en marche des produits.