A Niamey, l'OCI adopte une resolution contre le terrorisme

International

De l'envoyee speciale de l'APS, Seynabou Ka Niamey, 29 nov (APS) - Les ministres des Affaires etrangeres des Etats membres de l'Organisation de la cooperation islamique (OCI) ont adopte, samedi, a Niamey, une resolution en faveur de la diffusion des connaissances islamiques, en guise de rempart contre le terrorisme. Reunis vendredi et samedi dans la capitale nigerienne, ils ont discute des defis securitaires et humanitaires auxquels sont confrontes les pays du Sahel membres de l'Organisation de la cooperation islamique.  Dans une resolution comprenant 47 points, ils ont salue les efforts de grande envergure fournis pour combattre le radicalisme par la promotion active des valeurs du vrai islam. Ils ont souligne la necessite de comprendre en profondeur les travaux d'eminents erudits et penseurs islamiques et d'evaluer leur role et leur place dans l'histoire de la civilisation moderne. La lutte contre le terrorisme, le trafic illicite de drogue et le trafic illegal d'armes sont une priorite pour l'Organisation de la cooperation islamique, affirment les ministres des Affaires etrangeres de ses pays membres. Ils ont reaffirme leur soutien a la Palestine et ont salue les efforts fournis pour l'amelioration des infrastructures sanitaires, dans le but d'eradiquer la pandemie de Covid-19.   Durant deux jours, les ministres des Affaires etrangeres des pays membres de l'OCI ont discute de la crise palestinienne, de la lutte contre la violence, l'extremisme, le terrorisme, l'islamophobie et les violences infligees aux minorites et communautes musulmanes. La rencontre s'est terminee par l'election du Tchadien Hissein Brahim Taha au poste de secretaire general de l'OCI, en remplacement du Saoudien Yousef bin Ahmed Al-Othaimeen. M. Taha va prendre fonctions le 17 novembre 2021, a la fin du mandat de son predecesseur. Le Pakistan va accueillir la prochaine reunion du conseil des ministres des Affaires etrangeres de l'OCI, en 2021.   Ce conseil est la plus importante instance de l'organisation apres le sommet des chefs d'Etat. Ses membres se rencontrent une fois par an pour etudier les questions critiques concernant le monde musulman.