Poissons morts dans le marigot de Mbao : Abdou Karim Sall indexe le niveau de pollution

Développement Durable

Tivaouane 24 nov (APS) - Un niveau eleve de pollution pourrait vraisemblablement avoir cause la mort de milliers de poissons decouverts recemment dans le marigot de Mbao, dans la banlieue dakaroise, a revele lundi a Tivaouane, le ministre de l'Environnement et du Developpement durable Abdou Karim Sall.   Il y a une dizaine de jours, les habitants de Mbao ont decouvert des milliers de poissons morts dans le marigot. Un phenomene lie vraisemblablement au niveau de pollution de ce cours d'eau, objet de multiples agressions, a dit le ministre en charge de l'Environnement.   Il presidait le lancement d'une campagne de communication pour le changement de comportement, dans le cadre du Projet de gestion des dechets plastiques, des eaux usees et des dechets d'equipements electriques et electroniques dans les villes secondaires du Senegal.   Nous avons trouve que le marigot etait pollue (et que) le niveau de pollution est tel qu'il est extremement difficile pour que des especes de poissons puissent  y vivre, a-t-il rapporte.    Selon Abdou Karim Sall, l'equipe chargee de l'enquete a constate des branchements clandestins de concessions debouchant sur le marigot.   Le deuxieme constat est qu'il a ete note une mortalite importante de mulets qui sont especes pelagiques qui vivent generalement dans les eaux salees, a-t-il poursuivi.    Les specialistes sont unanimes sur le fait que ces especes ne vivent pas dans des marigots, a-t-il encore releve, avant de se demander : comment ces mulets ont quitte la mer pour arriver dans un milieu aussi hostile et pollue que le marigot de Mbao.    Le ministre a assure que les investigations se poursuivent, afin de determiner de facon precise ce qui a cause la mort de ces pelagiques.   Il a insiste sur l'urgence de preserver le marais de Mbao des agressions liees au deversement d'eaux usees par les camions de vidange et les maisons riveraines.