Le nouveau recueil de poemes de Papis Diallo presente a Saint-Louis

Culture

Saint-Louis, 17 nov (APS) - L'ecrivain-poete senegalais Abdoukhadre Diallo, dit Papis Diallo, vient de faire paraitre un nouveau recueil de poemes intitule "Cris et Chuchotis, dans lequel il evoque un large eventail de sujets, des questions d'identite et de memoire allant de thematiques telles que la maladie a coronavirus a l'affaire George Floyd, du nom de cet Afro-Americain dont le meurtre par la police a suscite une vague d'indignation a travers le monde. Publie aux editions L'Harmattan, ce recueil a ete presente au public mardi a Saint-Louis, a l'occasion d'une ceremonie de dedicace a laquelle prenaient part plusieurs ecrivains et hommes de culture.   Dans "La reine des couleurs", poeme qui ouvre ce recueil, l'auteur celebre la couleur noire, "Noire de douleur et de haine", "la couleur de l'esclavage, du lynchage et de la segregation". Il parle de la couleur noire, "symbole de droiture et de perseverance, mais aussi reine des couleurs".   Il parle de "l'Ile de Goree, l'ile aux esclaves, qui s'engouffrent dans le triangle, partent par la porte du voyage sans retour. Pour ne plus revenir". Abdoukhadre Diallo rend aussi hommage aux femmes de Nder, celebre village de l'ancien royaume du Walo dont l'histoire tragique constitue une partie non negligeable de la memoire senegalaise.   En novembre 1819, les femmes de Nder, a bout de resistance, s'immolerent collectivement plutot que de tomber entre les mains des esclavagistes. Un fait historique dans lequel se retrouvent aujourd'hui encore de nombreux militants de la promotion de l'egalite de genre et de la restauration de la dignite des femmes.   "Laissant un village esseule, vide de ses forces vives, devitalise : la horde sauvage attaqua et les amazones du Walo triompherent, femmes du refus", ecrit l'auteur.   Il revient egalement sur "Le massacre de Thiaroye", faisant l'eloge de ces tirailleurs senegalais et liberateurs de la France, "massacres a l'aube du premier decembre 1944", par ce qu'il appelle "les corbeaux aux desseins criminels, ces colonisateurs blancs".   A cette date, des tirailleurs senegalais, anciens prisonniers de la Seconde Guerre mondiale recemment rapatries, qui manifestaient pour le paiement de leurs indemnites et le versement du pecule qui leur etait promis depuis des mois, furent massacres dans le camp militaire de Thiaroye, situe dans la peripherie de Dakar.   D'autres poemes sont consacres au massacre de Soweto, en allusion a la mort d'au moins 23 personnes dont des enfants dans des manifestations de protestations organisees en juin 1976 dans les rues de Soweto (Afrique du Sud) contre l'introduction de l'afrikaans comme langue officielle d'enseignement.   La Palestine, les enfants soldats, les refugies, sont aussi autant de thematiques abordees par l'auteur pour denoncer et rappeler des actes de barbarie et crimes a la memoire de l'humanite.    La recente affaire George Floyd, se rapportant a un cas de violence policiere americaine dans laquelle un homme noir a perdu la vie suite a son interpellation par plusieurs policiers a Minneapolis, dans le Minnesota (Etats-Unis), n'a pas non plus echappe a l'inspiration du poete qui rend hommage a cette victime universelle dans "Silence on tue".   De meme ce recueil de 60 pages consacre-t-il des poemes a la misere, au  "Mbass-Corona", en meme temps que des sujets de societes plus actuelles avec par exemple "La demolition", clin d'oeil a tous ces citoyens-victimes qui, apres avoir bati leurs maisons, assistent impuissants a la demolition et a l'aneantissement du fruit de tant de labeur et de sacrifice.   Papis Diallo rend enfin hommage au Prophete Mohamed, en ces temps de caricatures, ainsi qu'aux erudits et grands imams au service de l'islam, comme le khalife de Serigne Madior Cisse, l'imam Mouhammedou Abdoulaye Cisse de Saint-Louis.