Mac de Gossas : l'ONLPL deplore les conditions de travail des agents

Société

Fatick, 22 oct (APS) - L'Observatoire national des lieux de privation de liberte (ONLPL), par la voix de sa premiere responsable, Josette Marceline Lopez, a deplore jeudi les conditions difficiles de travail des agents penitentiaires de la Maison d'arret et de correction de Gossas, dans le centre du pays. Dans le cadre de nos visites effectuees dans des lieux de privation de liberte de la region de Fatick, ce qu'on peut deplorer, c'est certaines conditions de travail de l'administration penitentiaire de la MAC de Gossas, a-t-elle notamment declare. La magistrate s'entretenaient avec des journalistes en marge des travaux d'un atelier de renforcement des capacites des agents d'execution des lois sur les consequences de la torture et des mauvais traitements sur les detenus organise a Fatick. J'ai trouve a l'issue de notre visite a la Mac de Gossas que le personnel penitentiaire etait dans un  etat de total denuement, a-t-elle souligne en pointant du doigt au passage le manque d'eclairage aux alentours de cette prison, pouvant favoriser des tentatives d'evasion. Ce centre penitentiaire est egalement confronte a un probleme d'evacuation des eaux usees et les cellules ne disposent pas de branchement d'eau courante pour les besoins des detenus, a indique l'Observateur national des lieux de privation de liberte. Ils y vont avec les moyens dont ils disposent. Il faudrait que des efforts soient faits. Il va falloir se rapprocher de ces agents pour ameliorer leurs conditions de travail, a plaide Mme Lopez. Venu presider la ceremonie officielle d'ouverture de cet atelier, le gouverneur de la region de Fatick, Seynabou Gueye, a admis que le tableau dresse de la Mac de Gossas par (ONLPL), est tout a fait le meme que celui fait par la commission regionale de surveillance des prisons. Nous avions comme recommandation, demande au president du conseil departemental de faire des actions allant dans le sens de les aider en ventilateurs, matelas et autres fournitures, a rappele la cheffe de l'executif regional. Au niveau local, des actions de bonnes volontes s'activent pour aider les maisons d'arret et de correction dont celle de Gossas mais force est de reconnaitre qu'il y a des problemes que  le niveau local ne peut pas regler, a reconnu Seynabou Gueye, appelant au passage les pouvoirs publics a appuyer davantage  les maisons d'arret et de correction. Les agents penitentiaires meritent des encouragements et une attention particuliere pour ameliorer leurs conditions de travail,  a insiste le gouverneur de Fatick. L'ONLPL sejourne depuis lundi en mission dans la region de Fatick  ou elle a deroule plusieurs activites de visites de lieux de detention et de seances de formation des forces de l'ordre.  La mission prend fin vendredi avec la publication de rapports contenant des avis ou recommandations adresses aux autorites gouvernementales. AB/AKS/OID