Universite de Thies : la greve du SAES dans le processus de maturation d'une jeune universite (recteur)

Education

Thies, 22 oct (APS) - Les difficultes que traverse l'Universite de Thies, dont certains enseignants sont en greve depuis deux semaines, s'inscrivent dans un processus de maturation d'une jeune institution en construction, a indique mercredi son recteur Ramatoulaye Diagne Mbengue. "Je situe les difficultes que nous traversons en ce moment dans ce processus de maturation de notre universite, car lorsque certaines questions sont posees, elles nous obligent a nous asseoir et a nous demander ce que nous voulons'", a dit le recteur, interpellee sur la greve de la coordination du Syndicat autonome de l'enseignement superieur (SAES), campus Thies.   Le SAES campus de Thies observe une greve depuis le 9 octobre dernier, sur la base d'une plateforme revendicative en 14 points, dont celui concernant une parcelle de terrain pour construire une cite des enseignants.    Ramatoulaye Diagne Mbengue a ete interpellee sur ce sujet par un journaliste, mercredi, lors d'une seance d'information sur un projet d'optimisation de la chimioprevention du paludisme saisonnier (CPS), pilote par l'Universite de Thies pour le compte de 13 pays.   Selon le recteur, cette parcelle de 3 ha en question devait abriter le rectorat, mais vu qu'il etait ravine, il avait ete echange en 2017 par le recteur d'alors contre un autre de 2 ha, sur lesquels sont en train d'etre construites des infrastructures de l'universite.   Elle declare que son "souci principal" est de "securiser le patrimoine" de l'Universite "en construction", et a assure que "les malentendus ont ete dissipes" sur ce point.   Concernant le "malentendu" concernant le recrutement prevu de 20 enseignants,  elle a explique  que l'Universite de Thies s'est vu octroyer, entre temps, autant de postes par le ministere de l'Enseignement superieure, de la Recherche et de l'Innovation.   Vu que la masse salariale devrait arriver apres l'effectivite du recrutement, l'Universite qui a deja commence a prendre en charge les 20 enseignants octroyes par le ministere sur ressources propres, "ne pouvait pas payer 40 postes en meme temps", a-t-elle explique.   Il a ete finalement retenu de considerer ces 20 postes comme des recrutements prevus par l'Universite.  "Lorsque nous recevrons l'argent (correspondant), nous pourrions proceder au recrutement des 20 postes" que le ministere a octroyes, a dit Mme  Mbengue.   Le ministre de l'Enseignement superieur vient de notifier a l'administration le maintien des 20 postes promis et qui seront notifies cette semaine aux etablissements, pour qu'ils procedent au recrutement, a dit le recteur.