L'Universite deThies pilote un projet d'optimisation de la chimioprevention du paludisme saisonnier

Santé

Thies, 21 oct (APS) - L'Universite de Thies coordonne un projet d'optimisation de la chimioprevention du paludisme saisonnier (OPT-SMC), visant a ameliorer l'efficacite du traitement preventif de cette maladie par la CPS, dans 13 pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale. La CPS consiste a administrer chaque mois un traitement antipaludique combine de sulfadoxine-pyrimethamine et d'amodiaquine a tous les enfants ages de trois mois a cinq ans pendant la saison du paludisme. Au Senegal, la cible a ete etendue aux enfants ages de 10 ans. Dans le cadre de ce projet, l'Universite de Thies est membre d'un consortium qu'il coordonne et qui regroupe le Programme special de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (TDR) de l'Organisation mondiale de la sante, la societe Medecines for Malaria Venture et la London School of Hygiene and Tropical Medecine (LSHTM). Finance a hauteur de 1, 5 milliard de francs CFA par l'Union europeenne a travers le Partenariat Europe-Pays en developpement pour les essais cliniques (EDCTP), le projet couvrira 13 pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale, mettant en oeuvre la chimioprevention du paludisme saisonnier (CPS). Il s'agit du Benin, du Burkina, du Cameroun, de la Gambie, du Ghana, de la Guinee, de la Guinee-Bissau, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Senegal, du Tchad et du Togo. Le projet a demarre il y a trois mois et devra durer quatre ans, selon son coordonnateur Jean-Louis Ndiaye, Professeur a l'UFR Sante de Thies. Il participait a une seance d'information sur cette initiative, a l'UFR Sante de Thies.   L'OPT-SMC cherche a proteger 30 millions d'enfants de moins de 5 ans, correspondant a la cible de l'OMS, a-t-on appris. Le Professeur Jean-Louis Ndiaye note en s'appuyant sur des resultats de recherches, qu'il etait possible de proteger du plaudisme jusqu'a 70 millions d'enfants d'Afrique sahelienne.   Dans les regions africaines du Sahel et sub-Sahel, les deces lies au paludisme surviennent principalement chez les jeunes enfants pendant la saison des pluies, qui dure generalement trois a cinq mois.  La CPS permet d'assurer un niveau eleve de protection. Toutefois des etudes montrent que les medicaments dont une partie est donnee a l'enfant en presence de la mere et le reste  confie aux parents, ne sont pas administres integralement aux enfants, a-t-il rappele. En 2019, sur une cible de 30 millions d'enfants, les programmes de CPS avaient concerne 22 millions d'enfants, dont une bonne partie n'ont pas recu la totalite des traitements mensuels necessaires pour les proteger sur la periode a risque. S'y ajoute que des enfants eligibles a la CPS, estimes a 13 millions habitent dans des zones non couvertes par un programme de CPS. Le Professeur Jean-Louis Ndiaye a evoque une surestimation des taux de couvertures annonces par les ministeres de la sante, faisant etat de 80 a 85 % de couverture de la CPS. Selon lui,  des enquetes ont montre que parfois 50 % des enfants beneficiaires ne prennent pas correctement ces medicaments. Une consultation technique de l'OMS ayant mis en exergue cet aspect en octobre 2019, avait souligne l'urgence de proteger tous les enfants eligibles en comblant le gap et en optimisant la mise en oeuvre de la CPS, a souligne le chercheur. Il a assure que le projet aidera les programmes nationaux de lutte contre le paludisme des pays  a  identifier les barrieres et les goulots d'etranglement pour pouvoir atteindre un taux de couverture optimal, grace a une prise correcte du traitement par les enfants eligibles. Le projet fera de la recherche-action, aidera a former les agents des ministeres de la sante a identifier les problemes,  proposer des solutions, les mettre en oeuvre si elles sont valides et les mettre a l'echelle, a-t-il laisse entendre.. Avec le financement recu de l'UE, l'OPT-SMC financera des projets de recherche au sein des programmes nationaux, ainsi que des formations en suivi-evaluation, analyse statistique. Le recteur de l'Universite de Thies le Professeur Ramatoulaye Diagne Mbengue a dit sa grande fierte,  quant au role joue par l'institution qu'il dirige dans ce projet qui positionne l'Universite de Thies au plan national et international. C'est la recherche et l'innovation qui rendent visible une universite, a-t-elle dit. ADI/AKS/OID