40.000 beneficiaires directs attendus de la mise en oeuvre du projet ABEE (coodonnateur)

Agriculture

Dakar, 21 oct (APS) - Au total, 40.000 petits exploitants du Senegal, du Burkina Faso et du Niger vont directement tirer profit des retombees du projet de Renforcement des reseaux et des capacites institutionnelles en amelioration des plantes pour le developpement de cultures resilientes repondant aux besoins des paysans d'Afrique de l'Ouest (ABEE), a indique mercredi a Dakar, Ousmane Ndoye, son coordonnateur. Le projet ABEE beneficiera directement a 40 000 petits exploitants agricoles dans les trois pays cibles, a savoir le Senegal, le Burkina Faso et le Niger, a notamment assure Dr Ndoye au moment de le presenter a une conference de presse de la Delegation de l'Union europeenne au Senegal. Il a souligne qu'il s'agit d'un projet finance par l'UE pour un montant estime a 8 millions d'euros sur une duree de cinq ans dans ces trois pays du Sahel. Il vise a mettre en oeuvre une approche mieux coordonnee en selection varietale dans ces pays, en placant des selectionneurs de cinq speculations cibles, a savoir l'arachide, le Niebe, le Sorgho, le fonio et le mil, provenant de ces pays au coeur de l'action pour ameliorer, moderniser leurs pratiques de selection et mieux identifier les demandes du marche, a explique M. Ndoye. Il a insiste sur le fait que l'objectif poursuivi etait de contribuer a l'augmentation durable de la productivite agricole et de la resilience des petits exploitants agricoles face a la croissance demographique, a la vulnerabilite economique et au changement climatique. L'echange d'informations et de materiel genetique entre les differents acteurs grace a l'animation d'un reseau regional sera au coeur de ce projet, a-t-il fait savoir. Dans cette perspective, les agriculteurs et autres acteurs cles des chaines de valeur ciblees contribueront a la definition des types varietaux par le profilage des produits de selection qui repondent le mieux aux besoins locaux a la demande du marche, a-t-il ajoute.   Le coordonnateur du projet a dans le meme temps cite la digitalisation et la numerisation des programmes de selection pour ameliorer la qualite de la documentation et l'analyse  de donnees ainsi que l'integration des pratiques modernes telles que l'utilisation de marqueurs moleculaire pour completer le selection phenotype. Dans le cadre de sa participation a la conference de l'Alliance mondiale des Press Clubs pour le Climat et pour souligner la dynamique environnementale d'une region particulierement vulnerable au changement climatique, la Delegation de l'UE a Dakar en collaboration avec le Club de la Presse du Senegal a  presente, mercredi, deux projets visant a augmenter la production agricole et la resilience des agriculteurs.   Il s'agit des projets ABEE (Renforcement des reseaux et des capacites institutionnelles en amelioration des plantes pour le developpement de cultures resilientes repondant aux besoins des paysans d'Afrique de l'Ouest) et CaSSECS (Carbon Sequestration and greenhouse gas emissions in (agro) Sylvopastoral  Ecosystems in the Sahelian CILSS States).   La rencontre avait pour theme : Quand les agriculteurs au Sahel s'adaptent au changement climatique. DS/MK/AKS/OID