Une diplomate cubaine salue la reelection du Senegal et de son pays au Conseil des DH

International

Dakar, 18 oct (APS) - La reelection du Senegal et de Cuba au Conseil des Droits de l'homme des Nations Unies demontre la reconnaissance de leur attachement au multilateralisme, a estime l'Ambassadrice de Cuba a Dakar, Saylin Sanchez Portero.   La reelection de Cuba et du Senegal n'est pas seulement une reconnaissance de leurs progres dans la promotion et la protection des droits de l'homme et les efforts pour avancer dans la construction d'une societe de plus en plus prospere avec une plus grande justice sociale et a leur engagement a cet egard, a-t-elle dit.   Selon elle, cette reelection traduit aussi l'engagement ferme des deux pays dans la defense du multilateralisme et la reconnaissance de cela par la communaute internationale.    L'Assemblee generale de l'ONU a elu, le mardi 13 octobre 2020, les membres au Conseil des droits de l'homme pour une periode de trois ans, a compter du 1er janvier prochain (2021-2023), en remplacement des sieges qui termineront leur mandat en decembre prochain.    S'exprimant samedi soir dans un entretien avec l'APS, l'ambassadrice a rappele que le Senegal a ete reelu et est arrive premier du groupe Afrique a l'issue du vote, precisant que c'est la quatrieme fois qu'il est membre de ce Conseil.   Cuba a obtenu un siege parmi les huit reserves au Groupe des Etats d'Amerique latine et des Caraibes, a-t-elle ajoute, rappelant que son pays elu pour la cinquieme fois est membre fondateur de cet organe intergouvernemental.   Selon elle, dans le cas de Cuba, la reelection a eu lieu malgre les campagnes et les pressions americaines. Ce qui montre le prestige qu'a gagne l'oeuvre essentiellement humaniste de la revolution cubaine, s'est felicitee l'Ambassadrice cubaine au Senegal.    La politique d'hostilite et de blocus des gouvernements successifs des Etats-Unis a ete un serieux obstacle a la pleine jouissance des droits de l'homme et des libertes fondamentales des cubains, a-t-elle regrette.   Mme Saylin Sanchez Portero a rappele que Cuba et le Senegal ont egalement une tradition de cooperation avec les mecanismes internationaux des droits de l'homme et leur reelection au Comite des Droits de l'homme demontre la volonte des deux pays de maintenir cette cooperation.    Partager a nouveau cette adhesion contribuera aux efforts collectifs pour avancer dans ce domaine, en favorisant un dialogue constructif, des approches objectives, sans selectivite et sans positions discriminatoires, a-t-elle estime.   Les deux pays maintiennent leur attachement aux lois internationales relatives aux droits de l'homme. Dans le cas de Cuba, le pays a ratifie 44 des 61 instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme (72,13 %), ce qui la place dans la categorie des Etats membres de l'ONU ayant ratifie le plus grand nombre d'instruments de ce type, a ajoute la diplomate.   Selon elle, aucun pays n'est exempt de defis en la matiere. Ce qui ne peut manquer, c'est la volonte accompagnee d'une action permanente pour renforcer les strategies, les lois et les politiques publiques non seulement en termes de promotion et de protection des droits, mais aussi des garanties juridiques de leur exercice effectif.