Mali : le representant special de la CEDEAO evoque la levee des sanctions

Politique

Dakar, 1er oct (APS) - La Communaute economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) compte lever totalement les sanctions qu'elle a imposees au Mali des que certains details de la Charte de la transition seront clarifies, a annonce jeudi son representant special pour ce pays, Hamidou Boly. Des que le Mali se soumettra aux exigences de la CEDEAO, "les sanctions seront totalement levees", a-t-il dit dans des declarations de la television publique malienne ORTM rapporte par l'agence Chine nouvelle.   Selon le representant special de la CEDEAO au Mali, de grands pas ont ete faits dans la satisfaction des exigences de l'organisation communautaire, comme notamment la nomination d'un president de transition et d'un Premier ministre civils.   "Il reste quelques petits details au niveau de la Charte de transition qui concernent les attributs du Premier ministre et du vice-president qui doivent etre bien clarifies pour que cela ne pose pas d'ambiguites dans le futur", a explique M. Boly.   La liberation des personnalites civiles et militaires detenues depuis le 18 aout dans le camp militaire de Kati est egalement une condition fixee par l'organisation sous-regionale pour lever les sanctions, car elle juge que cette detention "n'est pas conforme aux notions de droits de l'Homme", indique M. Boly.   "Tous ces details doivent etre clarifies et je crois que cela va etre fait tres bientot. C'est une question de jours", a assure M. Boly.   La CEDEAO a annonce un certain nombre de sanctions contre le Mali a la suite du putsch du 18 aout qui a renverse le president Ibrahim Boubacar Keita, parmi lesquelles la suspension de la participation de Bamako aux organes decisionnels internes de la CEDEAO.   Il y a aussi la fermeture des frontieres terrestres et aeriennes avec le Mali et la suspension des flux financiers de tous les Etats membres de la CEDEAO vers ce pays.