Mali : la CEDEAO appelle les parties a "privilegier le dialogue pour resoudre la crise"

Afrique

Dakar, 18 aout (APS) - La Communaute economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) invite les differentes parties en situation de conflit au Mali a "privilegier le dialogue pour resoudre la crise que traverse actuellement le pays". Dans un communique parvenu a l'APS, l'organisation sous-regionale dit suivre avec "une grande preoccupation les developpements en cours au Mali depuis la matinee de ce 18 aout 2020, avec une mutinerie declenchee dans un contexte sociopolitique deja tres complexe".    "Cette mutinerie intervient alors que, depuis plusieurs mois, la CEDEAO entreprend des initiatives et deploie des efforts de mediation entre toutes les parties maliennes", releve le texte.    Aussi, la CEDEAO appelle-t-elle les militaires a "regagner sans delai leurs casernes" et fait part de "sa ferme opposition a tout changement politique anticonstitutionnel". Elle invite les militaires "a demeurer dans une posture republicaine".    "La CEDEAO condamne vigoureusement la tentative en cours et prendra toutes les mesures et actions necessaires a la restauration de l'ordre constitutionnel par le retablissement des institutions democratiquement elues", assure-t-on du cote de Abuja, siege de l'organisation.   L'institution communautaire a arrete cette position "conformement aux dispositions de son Protocole additionnel sur la Bonne Gouvernance et la Democratie".    La CEDEAO reitere par ailleurs sa disponibilite a "continuer a accompagner les parties prenantes maliennes dans leurs efforts pour resoudre la crise", en rapport avec les Nations unies, l'Union africaine, l'Union europeenne et tous les partenaires multilateraux et bilateraux du Mali.